Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Myoclonies - 11/04/12

[17-009-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(12)57572-X 
M. Borg  : Praticien hospitalier
Unité des pathologies du mouvement, Service de neurologie, Hôpital Pasteur, 30, avenue de la Voie-Romaine, 06002 Nice cedex 1, France 

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 21
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les myoclonies sont de brèves secousses musculaires qui peuvent être causées par une brusque contraction musculaire (myoclonus positif) ou par l'interruption de l'activité musculaire (myoclonie négative). Les myoclonies peuvent être physiologiques ou causées par une grande variété de troubles héréditaires ou acquis. Les myoclonies correspondent à l'électromyogramme à une cocontraction des muscles agonistes et antagonistes pour les myoclonies positives ou à une période de silence pour les myoclonies négatives. Les études électrophysiologiques sont indispensables à la compréhension de l'origine d'une myoclonie ; elle peut être corticale, thalamocorticale, du tronc cérébral ou médullaire. Le mode de survenue d'une myoclonie et son rythme sont des éléments utiles à la recherche du diagnostic. Les myoclonies peuvent être associées à une dystonie, comme dans le syndrome myoclonie-dystonie héréditaire, elles peuvent être associées à un syndrome parkinsonien, où elles ne sont pas rares. Les myoclonies en association avec l'épilepsie se voient dans les épilepsies symptomatiques ou idiopathiques, avec une mention particulière pour le nouveau concept de tremblement cortical. Les myoclonies s'observent dans les démences, particulièrement dans la démence à corps de Lewy et la maladie d'Alzheimer. Le piracétam, le valproate et le clonazépam représentent les produits les plus utiles pour traiter les myoclonies.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Myoclonie, Myoclonie corticale, Asterixis, Épilepsie, Dystonie


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Mouvements anormaux secondaires (dystonies, myoclonies, tremblements, dyskinésies)
  • F. Viallet, L. Vercueil, D. Gayraud, B. Bonnefoi, L. Renie
| Article suivant Article suivant
  • Tremblements
  • E. Apartis, C.-P. Jedynak

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.