Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tremblements - 10/07/13

[17-010-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(13)60763-0 
E. Apartis  : Professeur des Universités - Praticien Hospitalier en neurophysiologie, C.-P. Jedynak : Ancien interne des Hôpitaux de Paris
 Service de Physiologie, Hôpital Saint-Antoine, 184, rue du Faubourg-Saint-Antoine, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 17
Iconographies 13
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La classification des tremblements adoptée est clinique, enrichie de l'expérience acquise par les auteurs à l'aide de l'électromyographie polygraphique de surface. Nous précisons le qualificatif d'action qui recouvre deux sens : celui d'activité musculaire, auquel cas, tous les tremblements qui ne sont pas de repos sont d'action, et celui qui signifie mouvement ; le terme d'action s'applique alors aux tremblements proximaux de grande amplitude. L'analyse de la localisation segmentaire du tremblement au membre supérieur est nécessaire. Les tremblements de localisation distale sont rapides et s'observent généralement dans la posture maintenue, ceux de la racine sont amples, lents et se manifestent dans le mouvement et le geste intentionnel. Il est parfois difficile de faire le tri entre les tremblements d'action et les oscillations cérébelleuses d'ajustement sur une cible, qui augmentent avec la vitesse du mouvement. Le tremblement cérébelleux peut être difficile ou impossible à distinguer du tremblement de Holmes. Au sein de chaque catégorie clinique - tremblements de repos, posturaux et d'action - les étiologies sont abordées. Le tremblement parkinsonien est opposé au tremblement essentiel. Certaines entités sont développées comme le tremblement d'utilisation instrumentale, le tremblement cortical et le tremblement orthostatique. À propos du tremblement psychogène, nous montrons le rôle de l'enregistrement électromyographique pour recueillir les éléments objectifs de diagnostic positif et obtenir un document transmissible, qui devrait permettre de prendre des décisions thérapeutiques fermes et partagées. Nous abordons la physiopathologie des tremblements physiologique, parkinsonien, essentiel et celui de Holmes. L'historique des cibles stéréotaxiques accompagne le cheminement des idées physiopathologiques.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Myoclonies, Tremblement essentiel, Parkinson, Tremblement dystonique, Stimulation cérébrale profonde


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Myoclonies
  • M. Borg
| Article suivant Article suivant
  • Ataxies congénitales
  • L. Burglen

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.