Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anomalies rotationnelles des membres inférieurs chez l'enfant - 15/05/15

[15-320]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(15)66340-9 
F. Accadbled , A. Ibnoulkhatib, J.-P. Cahuzac
 Unité d'orthopédie pédiatrique, Hôpital des Enfants, 330, avenue de Grande-Bretagne, 31059 Toulouse cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les anomalies rotationnelles des membres inférieurs de l'enfant sont liées à l'excès ou à l'insuffisance des torsions physiologiques du squelette fémoral et/ou du squelette jambier. Elles se traduisent par six tableaux cliniques facilement analysables par les positions des genoux et des pieds lors du début de la phase d'appui pendant le cycle de marche. Ainsi, la marche « pieds en dedans » relève d'une antétorsion fémorale exagérée et/ou d'une torsion tibiale externe insuffisante, alors que la marche les « pieds en dehors » relève d'un défaut d'antétorsion fémorale, et/ou d'une torsion tibiale externe exagérée. Ces anomalies sont le plus souvent bilatérales. Il est nécessaire d'analyser ces troubles torsionnels par un examen clinique standardisé et de comparer les résultats avec les données physiologiques en fonction de l'âge et du sexe. La surveillance de ces enfants montre que le « morphotype torsionnel » évolue pendant toute la croissance. Si la majorité de ces troubles de la marche sont idiopathiques, l'examen doit cependant chercher à éliminer une anomalie sous-jacente, notamment neurologique (paralysie cérébrale a minima). La plupart de ces anomalies sont considérées comme bénignes, soit parce qu'elles se résolvent avec la croissance, soit parce que les patients s'en accommodent avec le temps. Cependant, une faible proportion de ces morphotypes marginaux, issus d'une association d'anomalies dans les trois plans de l'espace, peut favoriser une pathologie articulaire. L'indication chirurgicale est exceptionnelle et ne concerne qu'un patient pour 1000. Les indications reposent sur une description précise des symptômes et des troubles torsionnels associés. Ce traitement repose sur les ostéotomies de dérotation fémorale et/ou tibiale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Morphotype torsionnel, Croissance, Évolution naturelle, Ostéotomie de dérotation


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Anomalies congénitales de l'appareil extenseur du genou
  • E. Mayrargue, A. Hamel, S. Guillard, J.-M. Rogez
| Article suivant Article suivant
  • Troubles de torsion du squelette du membre inférieur de l'adulte
  • F. Duparc

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.