Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La classification de la paranoïa dans la psychiatrie américaine contemporaine : une revue de la littérature - 22/06/16

The classification of the paranoia in contemporary American psychiatry: A literature review

Doi : 10.1016/j.evopsy.2016.05.004 
Cécile Prudent , 1  : Psychologue clinicienne/doctorante en psychologie clinique, Renaud Evrard 1 : Maître de conférence en psychologie clinique, Claude de Tychey 1 : Professeur en psychologie clinique
 Laboratoire Interpsy, EA 4432, axe GR3P, université de Lorraine, campus lettres et sciences humaines et sociales, 23, boulevard Albert-1er, 54015 Nancy cedex, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 22 juin 2016
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectif

Nous présentons une revue de la littérature portant sur la classification de la paranoïa dans la psychiatrie contemporaine américaine.

Méthode

Les auteurs passent en revue les différentes facettes (trouble de la personnalité paranoïde et trouble délirant) de la paranoïa, encore présentes dans le DSM-IV-TR mais supprimées du modèle hybride dans la section des troubles de la personnalité du DSM-5, qui ont suscité au passage de nombreuses oppositions. Une présentation du trouble délirant, entité singulièrement complexe et trop polymorphe pour être consensuelle dans la communauté scientifique, est entreprise. Les effets de l’émergence de l’approche dimensionnelle sur la classification de la paranoïa sont ensuite évalués, menant directement à la question épineuse des critères de diagnostic différentiel entre la paranoïa et la schizophrénie.

Résultats

L’émergence de l’approche dimensionnelle dans un modèle a-théorique qui récuse la dynamique intrapsychique organisant le fonctionnement de la personnalité a conduit les auteurs du DSM-5 à envisager la paranoïa non plus comme une constitution structurelle, mais exclusivement comme un trait de personnalité.

Discussion

Les travaux anglosaxons font paradoxalement apparaître de nombreuses différences cliniques entre la schizophrénie et la paranoïa, telles que l’adaptation sociale et le pronostic, meilleurs pour les paranoïaques, même si la chimiothérapie médicamenteuse et la recherche sont plus problématiques.

Conclusion

Pour améliorer la prise en charge, nous pensons essentiel de conjuguer une approche dimensionnelle avec des marqueurs du fonctionnement intrapsychique, notamment les défenses privilégiées en évitant le piège que constitue l’utilisation de questionnaires d’autoévaluation qui se révèlent au final inadaptés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

The main objective of this paper is to undertake a literature review on the classification of the paranoia in contemporary American psychiatry.

Method

The authors review two facets (“paranoid personality disorder” and “delusional disorder”) of paranoia, still present in the DSM-IV-TR, before their controversial disappearance from the new hybrid model of personality disorders in the DSM-5. The authors present delusional disorder, a clinical entity that is both singularly complex and too polymorphic to obtain any consensus in the scientific community. They then explore some effects of the emergence of the dimensional approach to mental disorders, leading on to the thorny issue of the differential diagnosis between paranoia and schizophrenia.

Results

The emergence of the dimensional approach in a a-theoretical model that recuses the intrapsychic dynamics that organize the functioning of personality led the authors of the DSM-5 to consider paranoid personality as solely a personality trait, and not as a structural constitution.

Discussion

Paradoxically, work in English-speaking countries has shown clinical differences between schizophrenia and paranoia, such as social adjustment and prognosis which are better for people with paranoia, although medication therapy and research are more problematic in this case.

Conclusion

To improve the care, we think crucial to combine a dimensional approach with markers of intrapsychic functioning, including privileged defense mechanisms, avoiding the trap of the use of self-questionnaires which ultimately appeared inadequate.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Paranoïa, Historique, Approche dimensionnelle, Spectre schizophrénique, Diagnostic, DSM-5, Classification

Keywords : Paranoia, Historical approach, Dimensional approach, Schizophrenic spectrum, Diagnosis, DSM-5, Classification


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Prudent C, Evrard R, de Tychey C. La classification de la paranoïa dans la psychiatrie américaine contemporaine : une revue de la littérature. Evol Psychiatr 2017;82(1): pages (pour la version papier) ou URL (date de consultation) (pour la version électronique).


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.