Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adverse health effects in children of women exposed in utero to diethylstilbestrol (DES) - 15/09/16

Effets indésirables chez les enfants de femmes exposées au diéthylstilbestrol (DES) in utero

Doi : 10.1016/j.therap.2016.01.006 
Michel Tournaire a, b, i, , Sylvie Epelboin c, d, Emmanuel Devouche b, e, Géraldine Viot b, f, Jérôme Le Bidois b, g, Anne Cabau a, Annabel Dunbavand h, Anne Levadou i
a Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75012 Paris, France 
b Descartes University, 75006 Paris, France 
c Hôpital Bichat–Claude-Bernard, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75018 Paris, France 
d Diderot University, 75013 Paris, France 
e Laboratoire psychopathologie et processus de santé, Research Unit 4057, 92100 Boulogne, France 
f Hôpital Cochin, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75014 Paris, France 
g Pediatric Cardiology Unit, hôpital Necker, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75015 Paris, France 
h Mutualité française, 75015 Paris, France 
i Association Réseau DES France, 40000 Mont-de-Marsan, France 

Corresponding author. Réseau DES France, 1052, rue de la Ferme-du-Carboué, 40000 Mont-de-Marsan, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Objective

Exposure to diethylstilbestrol (DES) in utero is associated with adverse health effects, including genital anomalies in women and men, and cancers in women. Animal studies showed birth defects and tumors in the offspring of DES exposed mice, revealing transgenerational transmission of DES effects. In humans, birth defects, such as hypospadias were observed in children of prenatally exposed women. The aim of this research was to further assess the health effects in children of prenatally exposed women.

Methods

In a retrospective cohort study, the reports of women exposed to DES in utero on their 4409 children were compared with those of unexposed women on their 6203 children. Comparisons used odd ratios (OR) between children of exposed and unexposed women and standardized incidence rate (SIR) with the general population. These cohorts were recruited on a voluntary basis to answer questionnaires.

Results

There was a global increase of defects in children born to exposed women when compared with those born to unexposed (OR 2.29, 95% CI: 1.80–2.79, P<0.001) and with the general population (SIR 2.39, 95% CI: 2.11–2.68). Increased defects were observed in male genital tract, esophagus, lip or palate, musculoskeletal and circulatory systems. For female genital tract anomalies, there was no significant increase. However, this cohort being relatively young, further follow-up is needed. An increase of cerebral palsy was revealed. The incidence of cancers was not increased, in particular for breast, uterus and ovary.

Conclusion

Our results confirmed a transgenerational transmission of defects in male genital tract. With caution due to possible bias associated with this method, our data suggest an increase of defects for esophagus, lip or palate, musculoskeletal and circulatory system in children of exposed women.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’exposition au diéthylstilbestrol (DES) in utero s’accompagne d’effets indésirables, en particulier d’anomalies de l’appareil génital chez la femme et chez l’homme, et de cancers chez la femme. Des études chez l’animal ont observé des malformations et des tumeurs chez les descendants de souris exposées au DES in utero, démontrant une transmission transgénérationnelle d’effets du DES. Dans l’espèce humaine, des malformations congénitales, telles que l’hypospadias ont été observées chez les enfants de femmes exposées in utero. L’objectif de cette recherche était de réévaluer les effets indésirables chez les enfants des femmes exposées au DES in utero.

Méthodes

Dans une étude de cohorte rétrospective, les informations recueillies auprès de femmes exposées au DES in utero sur leurs 4409 enfants ont été comparées avec celles de femmes non exposées sur leurs 6203 enfants. Les comparaisons ont utilisé les odds ratios (OR) entre les enfants des femmes exposées et non exposées, et les taux d’incidence normalisés (SIR) avec la population générale. Ces groupes ont été recrutés sur la base du volontariat pour répondre à des questionnaires.

Résultats

Il y avait une augmentation globale des malformations congénitales chez les enfants des femmes exposées comparés à ceux des femmes non exposées (OR 2,29 ; IC 95 % : 1,80–2,79 ; p<0,001) et à la population générale (SIR 2,39 ; IC 95 % : 2,11–2,68). Une augmentation des malformations a été observée pour l’appareil génital masculin, l’œsophage, les fentes labiales ou palatines, l’appareil musculo-squelettique et le système circulatoire. Il n’y avait pas d’élévation significative d’anomalies de l’appareil génital féminin. Cependant, cette cohorte étant relativement jeune, la surveillance doit être poursuivie. Une augmentation des infirmités motrices cérébrales a été révélée. L’incidence des cancers n’était pas élevée, en particulier pour le sein, l’utérus et l’ovaire.

Conclusion

Nos résultats confirment la transmission transgénérationnelle de malformations de l’appareil génital masculin. Avec prudence, en raison de possibles biais liés à cette méthode, nos résultats suggèrent une augmentation des malformations de l’œsophage, des fentes labiales ou palatines, des anomalies de l’appareil musculo-squelettique et du système circulatoire chez les enfants de femmes exposées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Diethylstilbestrol, DES, Estrogens, Birth defects, Cerebral palsy, Cancer, Epigenetic alterations

Mots clés : Diéthylstilbestrol, DES, Estrogènes, Malformations congénitales, Infirmes moteurs cérébraux, Cancer, Modifications épigénétiques


Plan


© 2016  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 71 - N° 4

P. 395-404 - septembre 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Méthotrexate pour grossesse extra-utérine : quels risques en cas de nouvelle grossesse ?
  • Laurence Lagarce, Nathalie Bernard, Patrick Carlier, Silviana Phelipot-Lates, Marie-Christine Perault-Pochat, Guillaume Drablier, Delphine Bourneau-Martin, Pascale Lainé-Cessac, Association française des centres de pharmacovigilance 1
| Article suivant Article suivant
  • Éléments de l’interprétation et du dialogue clinico-biologique pour quelques paramètres usuels de pharmacologie-toxicologie
  • Franck Saint-Marcoux, Frédéric Libert, groupe Suivi thérapeutique pharmacologique de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.