Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Allo-immunisation anti-Kell et grossesse

Doi : JGYN-11-2004-33-7-0368-2315-101019-ART11 

S. Gariod [1],

Y. Brossard [2],

M.-H. Poissonnier [3],

B. Vuilliez [4],

V. Deutsch [1],

P.-S. Jouk [5],

J.-C. Pons [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction. L’allo-immunisation érythrocytaire anti-Kell est une affection rare, bien que son incidence soit la plus importante après celle de l’anti-D.

Cas cliniques. À partir de deux observations récentes et de la revue de la littérature, les auteurs proposent une attitude pratique de prise en charge des immunisations anti-Kell.

Discussion. Lorsqu’une immunisation contre l’antigène Kell est diagnostiquée, une amniocentèse est proposée vers 14 semaines d’aménorrhée pour groupage sanguin fœtal par PCR. Dans le cas d’un fœtus Kell positif, une ponction de sang fœtal diagnostique est recommandée dès 17 SA en cas d’anasarque fœtale, et vers 20 SA en l’absence d’anasarque. Le diagnostic d’anémie peut faire réaliser une transfusion in utero. Dans ce cas, on peut effectuer une seconde ponction de sang fœtal 8 à 10 jours plus tard avec un rythme ultérieur toutes les deux semaines et au cours du troisième trimestre toutes les trois à quatre semaines. L’appréciation de l’état fœtal par échographie hebdomadaire et les calculs de décroissance de l’hématocrite et de l’hémoglobine fœtaux permettent d’adapter le rythme des ponctions de sang fœtal.

Abstract

Kell alloimmunization in pregnancy.

Introduction. Kell alloimmunization is a rare disease, although its incidence is the highest after after anti-D alloimmunization.

Methods. We report two recent cases and a review of the literature to describe practical management of Kell alloimmunization in pregnancy.

Discussion. When an immunization against the Kell antigen was diagnosed, amniocentesis was performed at 14 weeks gestation to determine the fetal blood group. If the fetus was Kell positive, a first fetal blood sample was drawn at 17 weeks gestation in case of fetal hydrops, and at 20 weeks without fetal hydrops. The diagnosis of anemia led to in utero transfusion. A second fetal blood sample was taken at 8 to 10 days, every two weeks during the second trimester and every three or four weeks during the third trimester. Fetal well-being was assessed with weekly sonography and rates of hemoglobin decline. These measures enable adapting the frequency of fetal blood sampling.


Mots clés : Allo-immunisation érythrocytaire , Anti-Kell , Groupage sanguin fœtal , Ponction de sang fœtal , Anasarque fœtale , Anémie fœtale , Transfusion in utero

Keywords: Allo-immunisation , Kell , Fetal blood group , Fetal blood sampling , Hydrops fetalis , Fetal anemia , In utero transfusion


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 33 - N° 7

P. 637-648 - novembre 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pronostic obstétrical et néonatal des grossesses gémellaires monoamniotiques
  • D. Riethmuller, S. Lantheaume, O. Teffaud, A. Menget, R. Maillet, J.-P. Schaal
| Article suivant Article suivant
  • Premier cas de recherche du ganglion sentinelle dans un adénocarcinome de la glande de Bartholin
  • L. Balepa, L. Baeyens, E. Nemec, M. Verhas

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité