Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Severe infectious mononucleosis in immunocompetent adults - 23/11/17

Doi : 10.1016/j.medmal.2017.09.009 
A.C. Wemel a, A. Mayet b, S. Bellier c, C. Bigaillon d, C. Rapp e, C. Ficko e,
a Antenne médicale Saint-Astier, centre médical des armées de Bordeaux-Mérignac, Caserne général Dupuy, route de Gravelle, 24110 Saint-Astier, France 
b Centre d’épidémiologie et de Santé publique des Armées, camp de Sainte-Marthe, 408, rue Jean-Queillau, 13014 Marseille, France 
c Service d’accueil des urgences, HIA Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92140 Clamart, France 
d Service de biologie médicale, HIA Bégin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé, France 
e Service de maladies infectieuses et tropicales, HIA Bégin, 69, avenue de Paris, 94160 Saint-Mandé, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Objectives

To determine the risk factors for severe infectious mononucleosis (IM) occurrence in immunocompetent adults.

Methods

We performed a multicenter, retrospective case series including immunocompetent adults presenting with confirmed IM between 2001 and 2011. Severe presentations were compared with uncomplicated presentations using Stata® 9 software. The significance level was set at 5%.

Results

In univariate analysis, age over 30 years (n=13 or 41.9% vs. n=5 or 12.8%; P=0.006), prior use of non-steroidal anti-inflammatory drugs (NSAIDs) (n=7 or 87.5% vs. n=1 or 12.5%; P=0.009), and smoking (n=13 or 68.4% vs. n=6 or 31.6%; P=0.013) were associated with severe IM onset. In multivariate analysis, only age over 30 years (OR=3.55; P=0.05) and prior use of NSAIDs (OR=15; P=0.05) remained associated with severe IM onset, without reaching significance level (P=0.05).

Conclusion

Our study confirmed that age over 30 years is a risk factor for severe IM onset. Prior use of NSAIDs also seems to be correlated with severe presentations. This new data needs to be confirmed in a prospective study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectif

L’objectif de notre étude était de déterminer les facteurs de risque de survenue de mononucléose infectieuse (MNI) grave chez l’immunocompétent.

Matériels et méthodes

Étude rétrospective cas-témoins multicentrique incluant les adultes immunocompétents ayant présenté une MNI prouvée par sérologie entre 2001 et 2011. Les formes graves ont été comparées aux formes simples à l’aide du logiciel Stata® version 9. Le seuil de significativité a été fixé à 5 %.

Résultats

En analyse univariée, l’âge supérieur à 30 ans (n=13, soit 41,9 % vs. n=5, soit 12,8 % ; p=0,006), la prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) (n=7, soit 87,5 % vs. n=1, soit 12,5 % ; p=0,009) et le tabagisme (n=13, soit 68,4 % vs. n=6, soit 31,6 % ; p=0,013) étaient des facteurs associés à la survenue d’une MNI grave. En analyse multivariée, seuls l’âge supérieur à 30 ans (OR=3,55 ; p=0,05) et la prise initiale d’AINS (OR=15 ; p=0,05) restaient associés à la survenue d’une MNI grave, avec des résultats à la limite de la significativité.

Conclusion

Cette étude souligne, à l’instar des données de la littérature, que l’âge supérieur à 30 ans est un facteur de risque de survenue de MNI grave. La prise initiale d’AINS semble être également associée aux formes graves, donnée inédite méritant d’être confirmée par une étude prospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Infectious mononucleosis, Epstein-Barr virus, Primary infection, Severe presentation, Risk factors

Mots clés : Mononucléose infectieuse, Virus d’Epstein-Barr, Primo-infection, Gravité, Facteur de risque


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 47 - N° 8

P. 540-545 - décembre 2017 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Treating Clostridium difficile infection in patients presenting with hematological malignancies: Are current guidelines applicable?
  • C. Robin, R. Héquette-Ruz, B. Guery, E. Boyle, C. Herbaux, T. Galperine
| Article suivant Article suivant
  • Viral prevalence and laboratory investigations of gastroenteritis in institutions for dependent people
  • P. Gaspard, P. Pothier, C. Roth, S. Larocca, B. Heck, K. Ambert-Balay

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.