Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Acceptabilité et tolérance du traitement de l’infection tuberculeuse latente chez les professionnels de santé en zone d’endémie tuberculeuse - 29/05/18

Doi : 10.1016/j.medmal.2018.04.093 
A. Mahamat, G. Dumetz, S. Sewgobind, A. Berlioz-Arthaud, F. Djossou, M. Dueymes
 CH Andrée-Rosemon, Cayenne, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’incidence de la tuberculose est très élevée en Guyane (30/105 habitants) comparée à l’incidence nationale (<7/105) et le BCG reste recommandé dans notre département pour les enfants avant leur entrée en collectivité. Les professionnels de santé (PS) font partie de groupes à risque élevé de contracter la tuberculose (TB) ou l’infection tuberculeuse latente (ITL). Dans notre centre hospitalier, le dépistage de la TB est systématique à l’embauche et en cas d’exposition à un patient bacillifère en l’absence de précautions air. Il y a très peu de données évaluant cette stratégie en zone d’endémie de TB. Nos objectifs dans cette étude étaient de : (1) estimer la prévalence de la TB et de l’ITL chez les PS lors de l’embauche (EMB) et en cas d’exposition à la TB (EXP) ; (2) évaluer l’acceptabilité et la tolérance du traitement de l’ITL selon les groupes EMB et EXP.

Matériels et méthodes

Nous avons inclus entre le 01/01/2014 et le 31/12/2017 tous les PS reçus en médecine de travail dans le cadre de la visite d’EMB ou d’EXP. Le test de détection de l’interféron gamma (IFN-γ) a été préféré à l’IDR pour le dépistage des ITL. La comparaison des données de prévalence, d’acceptabilité et de tolérance au traitement d’ITL entre les groupes EMB et EXP a été réalisée à l’aide d’un test chi2. Les PS aux antécédents de TB ou d’ITL n’ont pas été inclus dans l’analyse.

Résultats

Au total 1038 PS ont été inclus dans l’étude. Chez 40 PS, le résultat de l’FN-γ a été soit indéterminé ou absent. L’analysé a finalement été réalisée pour 998 PS dont 819 (82,0 %) dans le groupe EMB et 179 (17,9 %) dans le groupe EXP. La prévalence de la TB a été de 2,4 cas pour 1000 PS à l’embauche. Aucun cas de TB dans le groupe EXP. Il y a eu au total 70 cas d’ITL dépistées. La prévalence d’ITL à l’EMB et en cas d’EXP a été de 5,0 % (IC95 % : 3,5–6,5) et 16,2 % (IC95 % :10,8–21,6) respectivement. L’acceptabilité du traitement d’ITL proposé aux 70 cas dépistés a été de 27,1 %. Elle a été meilleure dans le groupe EXP (73,7 %) comparé au groupe EMB (26,3 %). Une bithérapie associant l’isoniazide et rifampicine (HR) avait permis de traiter les 20 cas d’ITL avec une bonne tolérance estimée à 90 %. La tolérance du traitement anti-TB n’était pas différente dans les groupes EXP et EMB mais les effectifs étaient faibles.

Conclusion

Un sur-risque de TB a été estimé chez les PS à l’embauche, confirmant l’endémicité de la TB dans ce département. Le risque de développer une ITL a été multiplié par 3 dans le groupe EXP par rapport au groupe EMB. C’est dans le groupe EXP que le traitement d’ITL a été le mieux accepté. Bien qu’estimé sur un échantillon de petite taille, le traitement par bithérapie HR a été bien toléré dans les 2 groupes. Chez les PS en zone de haute endémicité de TB, l’analyse bénéfice/risque semblait en faveur du traitement de l’ITL à l’embauche.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2018  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 4S

P. S34-S35 - juin 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Tuberculose MDR/XDR : tolérance d’un traitement prolongé par linézolide
  • M. Jaspard, N. Butel, H. Guillot, G. Peytavin, N. Veziris, E. Caumes, G. Petitjean, D. Marogot-Outtandy, N. El Helali, V. Pourcher
| Article suivant Article suivant
  • L’inhibition des histones desacétylases diminue l’immunosuppression post-infectieuse observée au cours du sepsis
  • F. Alby-laurent, J. Toubiana, C. Rousseau, L. Romy, J. Llitjos, J. Mira, F. Pène, J. Chiche

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.