Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quel avenir pour les journaux électroniques biomédicaux ? - 02/10/09

Doi : 10.1016/j.lpm.2009.07.002 
Hervé Maisonneuve 1, , Claude Schnitter 2
1 Santé publique, Université Paris Sud 11, F-91405 Cedex, France 
2 Elsevier-Masson, F-92442 Issy-les-Moulineaux Cedex, France 

Hervé Maisonneuve, Santé publique, Université Paris Sud 11, F-91405 Cedex, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Points essentiels

Les journaux anciens ont utilisé les technologies de l’information en mettant en ligne des pdf de leur production avec quelques fonctionnalités type moteurs de recherche, podcast, etc.…

Des journaux ont utilisé rapidement le mode Electronic Long Paper Short (ELPS) en mettant des articles abrégés dans le journal et des versions longues sur leur site, avec des compléments électroniques (références supplémentaires, tableurs, vidéos, etc..).

Des journaux sans format papier ont été créés en utilisant toutes les fonctionnalités de l’Internet puis du web 2.0 ; ils sont nombreux (PLoS, BioMed Central, etc..) et atteignent la notoriété.

L’accès gratuit pour tous, l’information pour tous en 2015, sont des objectifs intéressants qui restent à financer. Le modèle économique des journaux uniquement électroniques est incertain, mêmes si certains sont financés par les auteurs (et plus du tout par les lecteurs) ou des institutions.

La recherche excellente est une exception rare, et peu d’acteurs s’y intéressent. L’homme, bien davantage que l’outil ou le média, est au cœur du système : gardons à l’esprit que ceux qui ont voulu prédire le futur se sont toujours trompés…

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

Old journals are using information technologies by putting production pdfs on line and applying several useful functions, such as search engines or podcasts.

Journals have rapidly taken up the Electronic Long Paper Short (ELPS) trend, publishing abridged articles in the physical journal and longer versions on their websites, with electronic supplements (supplementary references, spreadsheets, videos, etc.).

Journals with no paper version have been created that use all the functionalities of the Internet and now of web 2.0. They are numerous (PLoS, BioMed Primary, etc..) and are acquiring a reputation.

Free access for all, information for all in 2015, are some interesting objectives that remain to be funded. The economic model of these exclusively electronic journals is uncertain, although some are funded by authors (and not at all by readers) or institutions.

Spotless research is a rare exception, but few stakeholders are taking an active interest in it. Humans, much more than the tool or the media, are at the heart of the system. We must remember that those who have wanted to predict the future have always been wrong.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2009  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 10

P. 1418-1424 - octobre 2009 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • L’Internet est un outil pour améliorer la Santé
  • Hervé Maisonneuve, Denise Silber
| Article suivant Article suivant
  • Campus numérique de neurochirurgie : mobiliser une discipline des sciences médicales autour d’un projet pédagogique fédérateur
  • Jean-Jacques Moreau, François Caire, Michel Kalamarides, Étienne Mireau, Frédéric Dauger, Marie-Jo Coignac, Bernard Charlin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.