Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Allergie immédiate aux corticoïdes - 01/01/02

J.L.  Bourrain * *Correspondance et tirés à part

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Il est maintenant bien connu que les corticostéroïdes peuvent induirent des réactions allergiques. Les eczémas de contact aux dermocorticoïdes sont à la fois les allergies les plus fréquentes et les mieux connues. En revanche, les manifestations immédiates, anaphylactiques ou anaphylactoïdes sont tout à fait exceptionnelles. Les patients asthmatiques, intolérants à l'aspirine ainsi que les insuffisants rénaux seraient, d'après les publications, les plus à risque de tels accidents. Les symptômes rapportés sont des bronchospasmes, des urticaires, des angio-oedèmes, voire de véritables chocs. Les mécanismes ne sont pas toujours très clairs, et la nature anaphylactique n'est le plus souvent pas prouvée. Les molécules en causes sont très diverses, celles qui sont le plus souvent incriminées sont l'hydrocortisone, la méthylprednisolone et les formes esters. Les intradermoréactions paraissent être la méthode diagnostique la plus fiable. Enfin, Il faut savoir que les allergies aux conservateurs sont plus fréquemment en cause que les corticoïdes eux-mêmes.

Mots clés  : allergie ; choc anaphylactoïde ; anaphylaxie ; corticostéroïde.

Abstract

It is now well known that glucocorticoids could induce allergic symptoms. Contact dermatitis induced by topical glucocorticoids is the most frequent manifestation. Immediate symptoms, by anaphylaxis or anaphylactoid mechanisms, are exceptional. Patients with asthma, nonsteroid anti-inflammatory intolerance and renal failure are risk factors for immediate allergy to glucocorticoids. The symptoms are asthma, urticaria, angioedema or shock. Hydrocortisone, methylprednisolone and esters are the most often accused. Diagnosis is based on the results of intradermic tests. But allergy to the preservatives are most frequent than glucocorticoid allergy.

Mots clés  : allergy ; anaphylactoid shock ; anaphylaxis ; corticosteroid.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 42 - N° 1

P. 57-60 - janvier 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les antileucotriènes
  • A. Grimfeld, J. Just
| Article suivant Article suivant
  • Pseudoallergie et flush aux corticoïdes
  • C. Pecquet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.