Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les supplémentations nutritionnelles en acides gras polyinsaturés dans le traitement de la neuropathie diabétique périphérique - 16/02/08

Doi : CND-06-2004-39-3-0007-9960-101019-ART3 

T.C. COSTE [1],

A. GERBI [2],

P. VAGUE [1],

Martine ARMAND [2],

G. PIERONI [2],

D. RACCAH [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’acide linoléique et l’acide alpha linolénique sont les deux acides gras essentiels et les précurseurs des familles d’acides gras polyinsaturés n-6 et n-3 respectivement. Ces acides gras polyinsaturés exercent un puissant rôle régulateur à la fois sur les cellules par leur incorporation dans les phospholipides membranaires, mais aussi sur la microcirculation par la production d’eicosanoïdes. Le diabète induit une diminution de la synthèse de ces acides gras polyinsaturés par une inhibition des désaturases, enzymes intervenant dans leurs voies de synthèse. La baisse de la biodisponibilité de ces acides gras polyinsaturés va produire de profonds bouleversements dans les membranes et dans la microcirculation. Ces perturbations métaboliques sont impliquées en partie dans la survenue des complications dégénératives du diabète comme la neuropathie. Les interventions nutritionnelles à base d’acides gras polyinsaturés ont donné des résultats encourageants sur la neuropathie expérimentale mais aussi en clinique. Dans la famille des n-6, l’acide gamma linolénique et l’acide arachidonique permettent de prévenir les anomalies physiologiques associées à la neuropathie. Les résultats avec les acides gras de la famille des n-3 sont un peu plus mitigés, sans doute à cause de l’utilisation conjointe d’acide eicosapentaénoïque et d’acide docosahexaénoïque. En effet, l’acide eicosapentaénoïque peut avoir un effet délétère par compétition avec l’acide arachidonique dont la concentration est déjà diminuée en cas de diabète. Toutefois, l’utilisation de phospholipides enrichis en acide docosahexaénoïque a permis d’obtenir des résultats prometteurs dans la neuropathie expérimentale. L’utilisation d’acides gras purifiés, présentés sous différentes formes, peut ouvrir la voie à de nouvelles perspectives thérapeutiques pour le patient diabétique.

Abstract

Linoleic and α-linolenic acids, the two essential fatty acids, are the precursors of the n-6 and n-3 PUFA family, respectively. Those PUFA play a strong regulatory function on cells via their incorporation into the membrane phospholipids, and also on the microcirculation by the way of the eicosanoids production. Diabetes mellitus induces a decrease in PUFA biosynthesis due to an inhibition of desaturases, enzymes involved in their synthesis. The decrease in the PUFA bioavailability will conduct to markedly alterations in the membranes and in the microcirculation. Those metabolic perturbations are involved in part in the degenerative complications of diabetes such as the neuropathy. Nutritional supplementations with PUFA have given very interesting results in experimental diabetic neuropathy but also in the case of human diabetic neuropathy. In the n-6 family, the γ−linolenic and arachidonic acids allow to prevent the physiological abnormalities associated to the neuropathy. The results obtained with the n-3 family PUFA are more discordant, probably because of the simultaneous use of eicosapentaenoic and docosahexaenoic acids. Indeed, eicosapentaenoic acid could have a deleterious effect induced by competition with arachidonic acid, a fatty acid whose the concentration is already reduced in diabetes. Nevertheless, the use of phospholipids enriched in docosahexaenoic acid has allowed to obtain positive results in the treatment of the experimental diabetic neuropathy. The use of purified fatty acids, brought as different forms, can open a new area for treatment of clinical diabetic neuropathy.


Mots clés : Acide docosahexaénoïque , Acide gamma linolénique , Acides gras polyinsaturés , Diabète , Neuropathie diabétique

Keywords: Diabetes mellitus , Diabetic neuropathy , Docosahexaenoic acid , Gamma linolenic acid , Polyunsaturated fatty acids


Plan



© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 39 - N° 3

P. 185-194 - juin 2004 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Morphologie et alimentation de l’enfant : évolution au cours des dernières décennies*
  • Marie-Françoise Rolland-Cachera
| Article suivant Article suivant
  • Mécanismes impliqués dans la régulation de l’absorption intestinale du fer
  • G. NICOLAS, Sophie VAULONT, Carole BEAUMONT

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.