Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Physiologie de la contraction utérine - 01/01/02

[5-049-D-25]
Bruno Carbonne : Praticien hospitalier
Hôpital Saint-Antoine, 184 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris  France
Guy Germain : Chargé de recherches INSERM
INRA, 78352 Jouy-en-Josas cedex France
Dominique Cabrol : Professeur des Universités
Maternité Port-Royal, 123 boulevard de Port-Royal, 75014 Paris  France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 19
Iconographies 6
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Obstétrique
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les contractions utérines commandent non seulement l'effacement et la dilatation du col, mais aussi les mouvements de flexion et de rotation de la présentation, indispensables à l'expulsion du foetus hors des voies génitales maternelles.

L'utérus n'est pas atone pendant la gestation. L'activité contractile, faible jusque vers 30 semaines d'aménorrhée, augmente ensuite régulièrement. Il existe des variations circadiennes très marquées qui semblent culminer pendant la phase nocturne du nycthémère.

L'entrée en travail n'apparaît pas comme une rupture avec les rythmes circadiens spontanés, mais comme leur amplification qui semble évoluer vers un état irréversible.

La régulation de la contraction utérine fait intervenir de nombreux facteurs endocrines, paracrines ou autocrines (hormones stéroïdes, neuromédiateurs, eicosanoïdes, ocytocines, relaxine), sans qu'il soit encore possible de préciser si l'un ou l'autre d'entre eux joue un rôle prépondérant dans les mécanismes d'initiation des contractions menant à la parturition.

L'approfondissement de la connaissance des mécanismes régulateurs de la contraction utérine est indispensable pour ouvrir des perspectives pharmacologiques nouvelles afin de maîtriser la contractilité utérine.



Mots-clés : contraction utérine, prostaglandines, ocytocine, « gap junctions »

Plan



© 2002  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.