Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Cervicalgie commune et névralgies cervicobrachiales - 04/04/16

[15-831-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(16)63667-7 
C.-H. Roux, MD PhD a, b, , N. Bronsard, MD PhD c
a Service de rhumatologie, Hôpital Pasteur 2, 30, voie Romaine, CS 51069, 06001 Nice cedex, France 
b Laboratoire Motricité Humaine Éducation Sport Santé (LAHMESS) EA6309, Université de Nice Sophia Antipolis, 261, boulevard de Mercantour, 06205 Nice cedex, France 
c Service de chirurgie rachidienne orthopédique et traumatologique, Hôpital Pasteur 2, 30, voie Romaine, 06001 Nice cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 17
Iconografías 1
Vídeos 0
Otros 9

Resumen

Dans les cervicalgies communes, aucune cause ou lésion avérée ne peut généralement être retenue. Très fréquentes, elles ont des conséquences financières importantes. Les progrès de la physiopathologie ont permis une meilleure compréhension de la symptomatologie et des connexions avec des manifestations à distance, que ce soit des céphalées, des pseudovertiges, des manifestations ophtalmologiques ou oto-rhino-laryngologiques (ORL), des douleurs référées. Le torticolis de l'adulte ou de l'enfant est un cas particulier avec de nombreuses étiologies. Les formes symptomatiques sont nombreuses, parfois de réalité discutable. Se placent ici : la névralgie d'Arnold, le syndrome de l'angulaire de l'omoplate, l'arthrose cervicale (association plutôt que cause), les formes post-traumatiques, rarement graves, dont le coup de fouet cervical, et des formes inquiétantes : tumorales, infectieuses, vasculaires, rhumatismes inflammatoires, etc. ; ainsi que d'autres plus bénignes : syndrome d'Eagle, syndrome de l'os hyoïde, syndrome cervicolingual, parfois impressionnantes en cas de pathologie microcristalline. L'imagerie répond au désir d'éliminer une cause grave ; elle doit être envisagée avec modération. Les difficultés diagnostiques sont multiples avec des affections locales ou distantes. Une multitude de traitements ont été proposés empiriquement, la plupart efficaces. La névralgie cervicobrachiale (NCB) comporte une douleur cervicale et une douleur de topographie radiculaire dans l'un ou les deux membres supérieurs. Les causes les plus fréquentes de la NCB commune sont la hernie discale cervicale, et surtout le conflit radiculaire consécutif à un rétrécissement dégénératif du foramen intervertébral avec une composante mécanique et une composante inflammatoire. La douleur est associée à des troubles objectifs sensitifs, moteurs et réflexes. Des radiographies du rachis cervical sont licites, alors qu'imagerie par résonance magnétique (IRM) et tomodensitométrie (TDM) doivent être limitées aux cas non résolutifs ou dans l'optique d'un acte invasif. L'exploration électrique est une aide pour le diagnostic différentiel qui se fait surtout avec des plexopathies et des neuropathies tronculaires, parfois avec une myélopathie cervicarthrosique. Les NCB symptomatiques, peu nombreuses, sont souvent des formes potentiellement graves, d'origine rachidienne ou intrarachidienne : traumatiques, tumorales plus souvent malignes que bénignes, infectieuses, rhumatismes inflammatoires, etc. Le traitement des NCB communes est avant tout médical : maintien si possible de l'activité, collier cervical, tractions vertébrales, acupuncture, antalgiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, myorelaxants, physiothérapie, kinésithérapie, etc. Manipulations et injections sont déconseillées. Le traitement chirurgical ne se conçoit qu'après échec d'un traitement médical bien conduit ou bien en cas d'indication de chirurgie en urgence.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Cervicalgie commune, Névralgie cervicobrachiale (NCB), Torticolis, Névralgie d'Arnold, Arthrose cervicale, Coup de fouet cervical, Hernie discale cervicale, Conflit radiculaire, Traitement médical des cervicalgies communes, Traitement médical des NCB, Traitement chirurgical de la NCB


Esquema


© 2016  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Prise en charge des complications et des séquelles neurologiques des traumatisés médullaires
  • F. Rech, T. Civit
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Traitement chirurgical du spondylolisthésis par lyse isthmique. Enfant et adulte
  • J. Rigal, N. Plais, A. Cogniet, S. Aunoble, J.-C. Le Huec

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.