Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo

Inhalation de fumées - 26/04/17

[24-115-A-20]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(17)85403-1 
O. Maurin a, , F. Lapostolle b, S. Ballivet de Régloix c, Y. Lambert d, J.-P. Tourtier a
a Bureau médecine d'urgence, brigade des sapeurs-pompiers de Paris, 1, place Jules-Renard, 75017 Paris, France 
b Samu 93, UF recherche-enseignement, Hôpital Avicenne, Université Paris XIII, AP-HP, 125, rue de Stalingrad, 93000 Bobigny, France 
c Service d'ORL, Hôpital d'instruction des armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92140 Clamart, France 
d Samu 78, Hôpital André-Mignot, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Les incendies domestiques sont responsables de 10 000 victimes et plusieurs centaines de décès en France chaque année. Les victimes sont exposées aux risques de brûlures cutanées, de polytraumatismes et d'inhalation des fumées d'incendie. Ces fumées sont un milieu complexe et hétérogène qui associe une phase gazeuse (composée de plus d'une centaine de principes actifs), une phase particulaire (les suies) et de la vapeur d'eau. L'atteinte anoxique est liée d'une part à une déprivation en oxygène (la combustion des matériaux dans une pièce engendre une diminution de la pression partielle en oxygène), et d'autre part à l'action toxique des gaz asphyxiants, pulmonaire et systémique. L'hémoglobine est chargée en monoxyde de carbone diminuant la quantité d'hémoglobine disponible pour le transport d'oxygène, et la toxicité du cyanure interdit l'utilisation cellulaire de l'oxygène. Ainsi tout concourt à l'hypoxie. L'inhalation des fumées d'incendie expose à trois principaux risques : les brûlures des voies aériennes supérieures (cavité orale, oropharynx et larynx) ; l'obstruction physique par les particules des divisions bronchiques et du parenchyme pulmonaire (associée à une réaction inflammatoire des muqueuses) altérant les échanges gazeux ; l'asphyxie métabolique par toxicité systémique des gaz inhalés : si le monoxyde de carbone et de nombreux autres gaz ont une responsabilité dans cette toxicité systémique, les cyanures dominent. La soustraction à l'environnement toxique est la première mesure à effectuer, ensuite le patient doit être placé sous oxygénothérapie haute concentration. L'hydroxocobalamine est actuellement l'antidote de l'intoxication au cyanure le plus efficace avec le moins d'effets secondaires. Son utilisation doit être précoce, donc préhospitalière à la dose de 5 g par voie intraveineuse chez l'adulte et 70 mg/kg chez l'enfant, renouvelable une fois en cas d'échec. En cas d'intoxication au monoxyde de carbone sévère, l'oxygénothérapie hyperbare doit être proposée, avec deux buts : augmenter la quantité d'oxygène dissous dans le plasma et immédiatement disponible pour les cellules, et restaurer les niveaux énergétiques intramitochondriaux. La protection fœtale l'impose chez la femme enceinte. Agir sur la prévention des incendies et l'équipement en détecteurs de fumées des logements, comme le prévoit la nouvelle réglementation française depuis le 8 mars 2015, devrait permettre de réduire le nombre de ces victimes.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Monoxyde de carbone, Oxygénothérapie, Hydroxocobalamine, Inhalation de fumées


Esquema


 Pour citation, ne pas utiliser la référence ci-dessus de cet article, mais la référence de la version originale publiée dans EMC - Médecine d'urgence 2016;11(4):1-10 [Article 25-030-C-10].


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Noyades
  • C. Decanlers, C. Metzger, L. Ronchi
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Intoxication au monoxyde de carbone
  • R. Ducluzeau, B. Delafosse

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.