Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Fièvre Q - 05/05/17

[8-037-I-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(17)73742-8 
X. Argemi  : Praticien hospitalier universitaire, Y. Hansmann : Professeur des Universités, praticien hospitalier
 Service des maladies infectieuses et tropicales, Nouvel Hôpital Civil, 1, place de l'Hôpital, Strasbourg, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 11
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

La fièvre Q est une maladie cosmopolite secondaire à une infection par Coxiella burnetii. Cette bactérie strictement intracellulaire présente des caractéristiques microbiologiques tout à fait étonnantes lui permettant, sous certaines formes, de résister à de nombreuses agressions extérieures, de persister dans l'environnement et de résister à de nombreux agents chimiques comme le chlore. Elle infecte habituellement les animaux d'élevage qui constituent son principal réservoir mais les cas humains ne sont pas rares, survenant sous la forme de cas sporadiques ou encore d'épidémies. L'homme s'infecte principalement par voie respiratoire et ne présente le plus souvent aucun symptôme. Les formes aiguës de la maladie sont peu spécifiques et prennent souvent la forme d'un syndrome pseudogrippal spontanément résolutif ou bien d'une fièvre nue. Lorsque le diagnostic est fait à ce stade, le traitement fait appel à la doxycycline pendant deux à trois semaines. Les formes chroniques sont plus rares encore mais constituent la principale difficulté diagnostique et thérapeutique. Les endocardites à hémocultures négatives en sont la première manifestation et requièrent un traitement prolongé pendant plusieurs mois, associant la doxycycline et l'hydroxychloroquine. Un surrisque de lymphome a récemment été mis en évidence chez les patients présentant des infections persistantes focales et une vigilance particulière est nécessaire dans le suivi des patients. L'infection chez l'enfant est rarement diagnostiquée et presque toujours sous la forme d'une fièvre Q aiguë dont le traitement n'est pas standardisé et nécessite un avis spécialisé. La seule mesure de prévention efficace repose sur les contrôles sanitaires des élevages de bétail et aucun vaccin efficace n'est aujourd'hui disponible en Europe.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Coxiella burnetii, Intracellulaire, Pneumopathie, Endocardite


Esquema


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Borréliose de Lyme
  • D. Christmann
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Rickettsioses éruptives
  • Y. Hansmann

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.