Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Carcinome hépatocellulaire et hépatocarcinogenèse virale - 23/06/17

[7-038-A-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(17)80082-6 
M.-L. Plissonnier a, b, c, d, S. Duponchel a, b, c, d, M.R. Imache a, b, c, d, R. Parent a, b, c, d, B. Bartosch a, b, c, d, M. Levrero a, b, c, d, e, F. Zoulim a, b, c, d, e,
a Inserm U1052, CNRS 5286, 69003 Lyon, France 
b Centre Léon-Bérard, 69008 Lyon, France 
c Centre de recherche en cancérologie de Lyon (CRCL), 69008 Lyon, France 
d Université Claude-Bernard Lyon 1, 69008 Lyon, France 
e Hospices civils de Lyon (HCL), 69002 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 9
Iconografías 2
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

Le cancer du foie est le second cancer en termes de mortalité dans le monde avec plus de 850 000 cas par an. Parmi les cancers primaires du foie, le carcinome hépatocellulaire (CHC) représente 90 % des cas et est associé à un mauvais pronostic du fait d'un diagnostic à un stade avancé de la maladie. Son incidence est de 700 000 nouveaux cas par an, et son taux de mortalité est estimé à 600 000 décès par an. Une multitude de facteurs contribuent au CHC : son développement résulte de l'interaction entre prédispositions génétiques, facteurs environnementaux (syndrome métabolique, alcool, aflatoxine B1, acide aristolochique) et virus de l'hépatite B (VHB), C (VHC), D (VHD). Au niveau mondial, l'infection par les VHC, VHB et/ou VHD est responsable de 80 % des CHC. Par ailleurs, un milliard de personnes ont été exposées au VHB, VHC ou VHD, résultant approximativement en 170 millions de porteurs chroniques VHC et 240 millions de porteurs chroniques VHB ; 15 à 20 millions sont co-infectés par le VHB et le VHD. Entre 15 et 40 % des patients infectés par le VHB ou le VHC développent une cirrhose et/ou un CHC. Le cancer du foie a une forte prévalence dans les pays en voie de développement, en Chine et en Europe du Sud (85 %). En termes de traitement, une fois le CHC déclaré, les possibilités thérapeutiques demeurent pauvres. La chimioembolisation, le traitement par radiofréquence, et le sorafénib - un inhibiteur peu spécifique de kinases cellulaires - ne sont utiles cliniquement que dans un nombre minoritaire de cas. L'allongement de l'espérance de vie associé au sorafénib est d'environ trois mois. Cependant, une étude clinique de phase III (RESORCE), visant à évaluer l'efficacité du régorafénib chez les patients atteints d'un CHC dont la maladie a progressé après traitement par le sorafénib, montre une augmentation (environ dix mois) de la survie globale du patient. Dans ce contexte, une meilleure compréhension des caractères génétiques et fonctionnels des tumeurs constitue une question importante à résoudre du fait de l'hétérogénéité de cette maladie, et constitue la première partie cet article de synthèse, avec un accent particulier sur les CHC d'étiologie virale. Une seconde partie traite des facteurs viraux directs sur la carcinogenèse liée au VHB et au VHC.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Carcinome hépatocellulaire, Virus de l'hépatite B, Virus de l'hépatite C, Épigénétique


Esquema


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Amylose hépatique
  • N. Poté, C. Lemaitre, M. Wagner, P. Bedossa
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Diagnostic du carcinome hépatocellulaire : apport de l'imagerie
  • C. Cassinotto

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.