Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

Résections vertébrales complètes par voie postérieure dans les déformations rachidiennes pédiatriques rigides - 30/07/21

Posterior vertebral column resection for pediatric rigid spinal deformity

Doi : 10.1016/j.rcot.2020.11.016 
Mourad Ould-Slimane a, , Mohammad Hossein Nabian b, Anne-Laure Simon c, Adèle Happiette c, Florence Julien-Marsollier d, Brice Ilharreborde c
a Department of orthopedic surgery, Spine unit, Rouen university hospital, 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France 
b Department of orthopedic and trauma surgery, Shariati hospital, Tehran university, Tehran, Iran 
c Service de chirurgie orthopédique infantile, CHU Robert-Debré, Paris, France 
d Département d’anesthésie–réanimation, CHU Robert-Debré, Paris, France 

Auteur correspondant.
En prensa. Pruebas corregidas por el autor. Disponible en línea desde el Friday 30 July 2021

Résumé

Introduction

La chirurgie des déformations rachidiennes pédiatriques peut nécessiter la réalisation d’ostéotomies vertébrales dans les cas complexes. Les résections vertébrales complètes (VCR) sont les plus exigeantes techniquement et les plus morbides. Elles peuvent être réalisées par double abord (APVCR), mais les approches postérieures uniques (PVCR) gagnent en popularité.

Hypothèse

Les PVCR permettent une correction efficace avec une morbidité acceptable chez l’enfant.

Méthode

Cette série monocentrique rétrospective inclue des déformations rachidiennes opérées par PVCR. Les données chirurgicales et les paramètres de l’équilibre pelvi-rachidien global ont été analysés.

Résultats

Seize PVCR ont été réalisées chez 13 patients avec un âge moyen de 14,1±2,8 ans. La durée opératoire moyenne était de 411minutes (±54). Le Cobb principal rigide était en moyenne de 74,3° en préopératoire. La correction postopératoire moyenne a été de 64,3 %, sans perte significative au dernier recul. Les pertes sanguines moyennes ont été de 941mL (±221). Le cell-saver a permis 92,3 % de transfusions autologues, pour 53,4 % de transfusions homologues. Une monoplégie transitoire et un déficit du psoas sont apparus dans la période postopératoire. Le suivi radiologique a identifié 4 pseudarthroses justifiant des révisions.

Conclusion

Les PVCR permettent une correction majeure des déformations rachidiennes pédiatriques rigides. Les complications comprennent essentiellement des incidents mécaniques et neurologiques.

Niveau de preuve

IV ; étude de cohorte non comparative.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Scoliose/Chirurgie, Ostéotomie/Méthode, Adolescent, Résection vertébrale complète postérieure


Esquema


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology : Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2020  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.