Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice Suscribirse

Traitement de l'incontinence anale - 07/03/22

[9-087-G-40]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(22)89542-0 
H. Damon a, b, , F. Mion a
a Service de physiologie digestive, Hospices Civils de Lyon, Hôpital Édouard-Herriot, place d'Arsonval, 69437 Lyon, France 
b Clinique de l'infirmerie protestante, 3, chemin du Penthod, 69300 Caluire et Cuire, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Dans le cadre de l'incontinence anale (IA), les moyens thérapeutiques à notre disposition sont nombreux. Tout d'abord, les traitements non chirurgicaux reposent sur le traitement médical, les conseils hygiénodiététiques et la rééducation périnéale. Le traitement médical a pour but de régulariser le transit intestinal. La recherche d'erreurs diététiques éventuelles est systématique. La rééducation périnéale comporte de multiples protocoles, le taux de succès varie de 50 à 90 %. L'électrostimulation transcutanée du nerf tibial postérieur peut, dans certains cas, apporter une amélioration clinique significative, en particulier dans le cadre des urgences défécatoires. Les traitements chirurgicaux sont envisagés uniquement en cas d'échec de la prise en charge médicale et de la rééducation. La sphinctérorraphie garde certaines indications, néanmoins, ces résultats semblent se dégrader avec le temps. La graciloplastie dynamisée est discutée dans le cadre de l'incontinence avec rupture sphinctérienne étendue, non accessible à une éventuelle réparation. Le sphincter anal artificiel n'est actuellement plus pris en charge par l'assurance maladie pour l'IA. Elle a tout d'abord été développée dans le cadre de l'incontinence urinaire par instabilité vésicale. Chez les patients présentant une IA sévère, la neuromodulation des racines sacrées (NMRS) permet une amélioration clinique significative dans 75 à 90 % des patients implantés de façon définitive. Ses indications, tout d'abord réservé à l'IA idiopathique, tend à s'élargir à d'autres étiologies de l'IA, en particulier une rupture sphinctérienne n'est actuellement plus considérée comme une contre-indication à la NMRS. En dernier recours, la colostomie peut se révéler une alternative.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Traitement, Incontinence anale, Neuromodulation des racines sacrées, Rééducation, Sphinctérorraphie


Esquema


© 2022  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Physiopathologie, épidémiologie et facteurs de risque de l'incontinence anale
  • H. Damon, F. Mion
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Lymphomes gastro-intestinaux
  • A. Ruskoné-Fourmestraux, B. Fabiani, J.-F. Flejou, G. Malamut, C. Thieblemont

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.