Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice Suscribirse

Tumeurs des organes génitaux de l'enfant - 14/06/22

[4-090-A-10]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(22)44484-X 
C. Faure-Conter a, , F. Hameury b
a Institut d'hématologie et d'oncologie pédiatrique (IHOPe), 1, place Professeur-Joseph-Renaut, 69008 Lyon, France 
b Service de chirurgie pédiatrique, Hôpital-Femme-Mère-Enfant, CHU de Lyon Est, 32, avenue Doyen-Jean-Lépine, 69500 Bron cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Chez le garçon, les tumeurs des organes génitaux sont surtout représentées par les tumeurs testiculaires ou paratesticulaires et les tumeurs vésicoprostatiques. Chez la fille, il s'agit essentiellement de tumeurs de l'ovaire et plus rarement de tumeurs vaginales ou cervico-utérines. Les principales entités histologiques des tumeurs malignes de localisations génitales chez l'enfant et l'adolescent, observées dans les deux sexes, sont les tumeurs germinales, les tumeurs des cordons sexuels et les rhabdomyosarcomes. Les carcinomes sont rares chez l'enfant contrairement à la population adulte, mais on peut rencontrer en période postpubertaire des carcinomes ovariens. Les tumeurs bénignes sont essentiellement représentées par les tératomes matures, les tumeurs épithéliales bénignes de l'ovaire et certaines tumeurs bénignes paratesticulaires. L'objectif d'une prise en charge adéquate est d'anticiper avant l'intervention chirurgicale la nature de la lésion. Des éléments cliniques (tableau « endocrinien » avec virilisation ou pseudopuberté précoce), biologiques (élévation des marqueurs tumoraux) ou radiologiques permettent d'orienter le diagnostic. Dans le doute, la lésion doit toujours être considérée comme maligne jusqu'à preuve du contraire, et la résection chirurgicale doit obéir à des règles carcinologiques. Devant une tumeur manifestement bénigne, une tumorectomie peut être envisagée. Dans le cas d'une tumeur maligne, la prise en charge dépend de la résectabilité de la lésion. Une chirurgie initiale ne doit être réalisée que si une exérèse est possible sans sacrifice d'organe autre que l'organe initialement atteint. Le traitement chirurgical ne doit donc jamais comporter de chirurgie mutilante (castration, hystérectomie, etc.) en première intention, car la plupart des histologies malignes sont chimiosensibles, ce qui permet de réaliser secondairement un geste le plus conservateur possible, notamment vis-à-vis de la fertilité.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Ovaire, Testicule, Chimiosensibilité, Fertilité, Organes génitaux de l'enfant


Esquema


© 2022  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Tumeurs du rein de l'enfant
  • C. Pasqualini, S. Irtan
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Explorations neurophysiologiques chez l'enfant
  • F. Renault, R. Flores-Guevara

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.