Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Dissections aortiques - 01/01/96

[32-211-A-10]
Didier Revel : Professeur des Universités, praticien hospitalier, service d'imagerie
Marguerite Perinetti : Praticien hospitalier, service d'échographie
Michel Amiel : Professeur des Universités, praticien hospitalier, service d'imagerie
Hôpital cardiovasculaire, BP Lyon-Montchat, 69394  Lyon cedex 3 France
Pierre Loubeyre : Praticien hospitalier
Service d'imagerie, centre hospitalier Lyon-Sud France
Philippe Douek : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'imagerie, hôpital de la Croix-Rousse,  Lyon  France
Gilles Genin : Praticien hospitalier
Service d'imagerie, hôpital d'Annecy, 74100  Annecy  France

Article en cours de réactualisation

Resumen

Les dissections aortiques représentent la plus grave des affections vasculaires, et revêtent le plus souvent un caractère d'urgence dans leurs formes aiguës . La dissection se définit par un clivage longitudinal et circonférentiel de la média aortique avec création d'un faux chenal et irruption de sang dans cette néolumière aortique, les deux lumières aortiques, le vrai et le faux chenal, étant séparées par la membrane intimale. Au cours de l'histoire naturelle de cette maladie, il faut d'emblée distinguer deux formes différentes quant à leurs présentations cliniques, leurs évolutions, et de ce fait, quant aux stratégies diagnostique et thérapeutique à mettre en oeuvre : la forme aiguë observée dans les 2 premières semaines et les formes subaiguës et/ou chroniques observées après la deuxième semaine [56]. En effet, d'après Hirst et coll [38], 75 % des dissections ont un pronostic fatal au cours des 2 premières semaines, alors qu'après la deuxième semaine, le pronostic vital est plus favorable.

Pendant de nombreuses années, l'aortographie, en particulier en radiocinéma 35 mm sur le mode biplan, a été la seule méthode de diagnostic efficace chez les patients suspectés de dissections aortiques (DA). Cependant, plus récemment, la tomodensitométrie (TDM), l'échocardiographie, en particulier réalisée par voie transoesophagienne (ETO) et l'imagerie par résonance magnétique (IRM) ont été proposées comme des techniques d'imagerie pertinentes pour le diagnostic de la dissection aortique. Alors que l'aortographie a été longtemps considérée comme la technique de référence « gold standard » dans ce domaine, l'exploration des dissections aortiques relève aujourd'hui de technique moins invasive telle l'échographie et en particulier l'ETO, la TDM et l'IRM.

Esquema



© 1996  Elsevier, Paris. Reservados todos los derechos.

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Imagerie interventionnelle de l'aorte thoracique
  • H. Rousseau, F. Mokrane, O. Meyrignac, B. St Lebes, P. Revel Mouroz, C. Boissie, C. Cron, B. Leobon, P. Otal
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Imagerie diagnostique et thérapeutique des artères rénales et de l'hypertension rénovasculaire
  • P. Gilbert, J. Vanoverschelde, A. Bessissow, G. Soulez

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.