Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Rage - 01/03/10

[8-065-C-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(10)53781-5 
F. Ribadeau Dumas  : Médecin infectiologue, responsable du Centre antirabique, responsable adjoint du Centre national de référence de la rage, L. Dacheux : Pharmacien, responsable adjoint du Centre national de référence de la rage, M. Goudal : Pédiatre, responsable adjoint du Centre antirabique/Centre national de référence de la rage, H. Bourhy : Vétérinaire, responsable du Centre national de référence de la rage, chef de laboratoire
Institut Pasteur, Centre national de référence de la rage, Centre collaborateur de l'Organisation mondiale de la santé de référence et de recherche pour la rage, Unité « Dynamique des Lyssavirus et adaptation à l'hôte », 25 rue du Docteur-Roux, 75724 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 20
Iconografías 8
Vídeos 0
Otros 1

Résumé

La rage reste, plus de 120 ans après les premières vaccinations chez l'homme, la maladie infectieuse la plus constamment mortelle avec 55 000 décès annuels dans le monde. Si la rage humaine s'observe dans plus de 90 % des cas dans les zones d'enzootie rabique canine (en premier lieu le sous-continent indien et l'Afrique), il subsiste quelques cas (< 1 % des cas mondiaux) dans des zones pourtant déclarées libres de rage des mammifères non volants. Ces cas sont en grande majorité des cas d'importation ou des cas de rage transmise par les chiroptères (seul réservoir persistant dans ces pays). La rage est une zoonose d'inoculation, à déclaration obligatoire en France. Elle est transmise par la salive lors d'une morsure, d'une griffure ou du léchage (d'une peau lésée ou d'une muqueuse) par un animal infecté par un lyssavirus. Le virus de la rage est neurotrope et migre du point d'inoculation au cerveau en passant par les nerfs périphériques puis le système nerveux central. Il réalise alors un tableau d'encéphalite spastique ou de paralysie ascendante souvent marqué par une hydrophobie et évoluant constamment vers le coma puis la mort en quelques jours. En France, en cas de suspicion de rage chez un patient, les prélèvements doivent obligatoirement être adressés au Centre national de référence de la rage. La prise en charge initiale du patient (prophylaxie postexposition) consiste en un lavage abondant à l'eau et au savon suivi d'une antisepsie à l'aide d'un dérivé iodé ou chloré. Ensuite, il est discuté dans un centre antirabique de la nécessité d'une vaccination antirabique associée ou non à une immunothérapie antirabique passive. En 2005, dans le Wisconsin, un premier cas de survie chez une jeune fille non vaccinée mordue par une chauve-souris et ayant déclaré des signes de rage a été observé après un protocole complexe associant induction de coma et antiviraux. L'efficacité de ce protocole n'a pas été validée à ce jour.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Lyssavirus, Rage, Encéphalite mortelle, Prophylaxie rabique, Vaccination antirabique, Immunoglobulines antirabiques


Esquema


© 2010  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Hantavirus
  • C. Penalba, J.-M. Galempoix
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Hépatites virales
  • A. Laurain, A. Vallet-Pichard, M. Corouge, S. Pol

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.