Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo

Enfant traumatisé grave - 16/04/12

[24-314-A-10]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(12)61630-7 
L. Uhrig : Interne des Hôpitaux de Paris, G. Orliaguet  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Département d'anesthésie-réanimation et Samu de Paris, Hôpital Necker-Enfants malades, AP-HP, Université Paris Descartes, 149, rue de Sèvres, 75743 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Resumen

Les traumatismes graves de l'enfant représentent le tiers de la mortalité infantile et la première cause de décès après l'âge de 1 an. Un traumatisme crânien grave est retrouvé chez 80 % à 90 % des enfants traumatisés graves ; il est responsable de 50 % des décès. L'expérience montre que les meilleures chances de survie sont obtenues lorsque ces patients bénéficient de soins optimaux dans les premières heures suivant l'accident. La prise en charge d'un enfant polytraumatisé comprend l'évaluation et le traitement des détresses vitales immédiates. La détresse ventilatoire est fréquente et l'intubation orotrachéale a des indications larges. Le choc hémorragique est la principale cause de détresse circulatoire. Son traitement passe par le contrôle des hémorragies extériorisées et le remplissage vasculaire associé aux vasoconstricteurs si nécessaire. Enfin, la prise en charge de la détresse neurologique associe au minimum le maintien d'une normoxie, d'une normocapnie et d'une pression de perfusion cérébrale suffisante, c'est-à-dire le maintien d'une pression artérielle systolique supérieure à 70+[2×(âge en années)] mmHg. La stratégie de prescription des examens complémentaires chez l'enfant polytraumatisé est comparable à celle développée chez l'adulte. Le bilan prescrit vise à obtenir un bilan lésionnel aussi précis que possible sans retarder le traitement étiologique. Ces pratiques, mises en œuvre précocement, doivent permettre de diminuer la morbidité et la mortalité infantiles post-traumatiques. Les meilleurs résultats en termes de survie, de morbidité et de mortalité sont obtenus lorsque ces patients sont pris en charge dans un centre spécialisé (trauma center pédiatrique).

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Polytraumatisme, Pédiatrie, Enfant, Traumatisme crânien, Hémorragie, État de choc


Esquema


© 2012  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Malaises et mort inattendue du nourrisson
  • J. Naud
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Conduite à tenir devant une dyspnée aiguë obstructive de l'enfant
  • M. François

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.