Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Tumeur à cellules géantes - 01/01/01

[14-772]
Robert E Turcotte : MD, professeur agrégé, service d'orthopédie
Marc Isler : MD, professeur adjoint, service d'orthopédie
Josée Doyon : MD, professeur adjoint, département de pathologie
Hôpital Maisonneuve-Rosemont, 5415, boulevard de l'Assomption, Montréal Québec, H1T 2M4 Canada

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 10
Iconografías 11
Vídeos 0
Otros 0
Artículo archivado , publicado en el tratado Appareil locomoteur

Resumen

La tumeur à cellules géantes est une tumeur bénigne touchant principalement les épiphyses des os longs. Elle affecte surtout les jeunes adultes entre 20 et 40 ans. Son origine demeure incertaine. Les clichés simples s'avèrent habituellement assez caractéristiques pour suggérer le diagnostic. C'est une tumeur purement lytique et généralement agressive qui détruit l'os, pouvant même conduire à une fracture. Occasionnellement, il peut y avoir envahissement des parties molles. La tomodensitométrie axiale ou la résonance magnétique sont fort utiles pour déterminer l'extension tumorale. Le diagnostic différentiel inclut surtout les lésions touchant les régions épiphysaires des os comme le chondroblastome et le chondrosarcome à cellules claires. Le traitement de la tumeur à cellules géantes est d'abord et avant tout chirurgical. Il consiste le plus souvent en un curetage extensif sous vision directe par une large fenêtre osseuse. Le curetage peut être rendu plus efficace par l'utilisation de moyens physicochimiques comme le phénol ou l'azote liquide afin de stériliser le lit tumoral et de diminuer les risques d'une récidive locale. Le risque de récidive est significatif, même avec les moyens modernes de curetage et tourne classiquement autour de 30 %. La résection en bloc du segment osseux malade est indiquée pour les régions où elle n'entraîne pas de déficit fonctionnel significatif. Le risque de récidive est alors beaucoup plus bas. Bien que présentant un aspect bénin à l'examen histopathologique, des métastases pulmonaires « bénignes » peuvent parfois se voir. Des études récentes suggèrent la présence d'anomalies chromosomiques ou l'expression de certains gènes qui pourraient expliquer le comportement, parfois même malin, de ces tumeurs.



"Palabras clave" : tumeur à cellules géantes, tumeur bénigne de l'os, hyperparathyroïdie, sarcomes osseux, ostéoclaste

Esquema



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Reservados todos los derechos

Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.