Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo

Céphalées en urgence - 18/12/13

[24-001-A-20]  - Doi : 10.1016/S1241-8234(13)66409-3 
P. Leveau  : Urgentologue
 Centre hospitalier Nord-Deux-Sèvres, 79103 Thouars, France 

Resumen

Les céphalées aiguës sont un motif de recours fréquent aux urgences. La plupart, bien qu'invalidantes, sont des céphalées primaires, bénignes, mais certaines peuvent être secondaires à des pathologies graves, comme une hémorragie méningée ou une encéphalite virale. Après la mise en route d'un traitement antalgique adapté, l'urgentiste doit dans un premier temps rechercher un drapeau rouge (céphalée en coup de tonnerre, céphalée nouvelle ou inhabituelle, céphalée fébrile sans foyer infectieux patent, céphalée déclenchée par des changements de position, l'effort, le coït ou par la manœuvre de Valsalva, céphalées réveillant le patient, syndrome méningé, symptômes neurologiques (focaux ou non) récents, première céphalée après 50 ans, antécédents particuliers (immunodépression, grossesse, post-partum, cancer, anticoagulants, manipulations de la nuque ou traumatisme crânien à distance), sensibilité temporale ou douleurs rhumatismales des ceintures ou claudication de la mâchoire) et faire un examen neurologique soigneux. La présence d'un drapeau rouge ou d'un signe neurologique nécessitent une tomodensitométrie cérébrale sans injection et quelques examens biologiques selon l'orientation diagnostique, éventuellement complétés d'une ponction lombaire. En l'absence de drapeau rouge et avec un examen neurologique normal, la poursuite de l'interrogatoire permet de caractériser les céphalées en leur appliquant les critères de la seconde classification internationale des céphalées. Lorsque le diagnostic de céphalée primaire est fait, le patient est adressé en consultation à un neurologue. Pour les céphalées secondaires, le traitement et l'orientation dépendent du diagnostic : nimodipine et neurochirurgie en cas d'hémorragie méningée, thrombolyse intraveineuse et unité neurovasculaire en cas d'accident vasculaire cérébral ischémique, corticoïdes intraveineux et rhumatologie en cas de maladie de Horton, ceftriaxone en injection intraveineuse et médecine interne en cas de méningite, antihypertenseurs intraveineux et cardiologie en cas d'encéphalopathie hypertensive, etc.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Céphalées, Céphalalgies, Migraine, Hémorragie méningée, Urgence neurovasculaire, Méningite, Encéphalopathie


Esquema


© 2013  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Transfusion de produits sanguins labiles dans les structures d'urgence
  • A. Avondo, E. Berger, P. Ray
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Comas
  • M. Alves, C. Azuar, O. Limot

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción.

¿Ya suscrito a este tratado ?

;

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.