Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Place de la chirurgie mini-invasive dans la prise en charge du neuroblastome de l’enfant - 27/11/15

Doi : 10.1016/j.oncohp.2015.09.001 
D. Danoussou a, S. Irtan a, , b
a Service de chirurgie pédiatrique viscérale et néonatale, hôpital Armand-Trousseau, 26, rue Arnold-Netter, 75012 Paris, France 
b Inserm UMRS 938, Pediatric and Genetic Endocinology, centre de recherche St-Antoine, hôpital Armand-Trousseau, UPMC-université Paris VI, AP–HP, 26, rue Arnold-Netter, 75012 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Depuis les années 1990, la chirurgie mini-invasive a émergé progressivement comme une alternative thérapeutique à l’approche par voie ouverte dans la prise en charge des tumeurs pédiatriques, à la fois à visée diagnostique par la réalisation de biopsie mais également thérapeutique avec exérèse complète de la tumeur. Cette revue de la littérature a cherché à analyser plus spécifiquement la place de la chirurgie mini-invasive dans la prise en charge des tumeurs neurogènes de l’enfant, en différenciant l’approche thoracoscopique et cœlioscopique. Une biopsie a été ainsi réalisée chez 14 patients par voie thoracoscopique et 64 par voie cœlioscopique, permettant d’obtenir une histologie dans 100 % des cas. À l’étage thoracique, 121 patients ont été opérés d’une tumeur neuroblastique par thoracoscopie. La durée opératoire moyenne était de 150minutes avec un taux de conversion de 3,5 %. Les complications les plus fréquentes étaient le chylothorax et le syndrome de Claude Bernard Horner. À l’étage abdominal, 233 patients ont été analysés. La durée opératoire moyenne était de 125minutes avec une taille tumorale entre 3 et 4cm de grand axe. Le taux de conversion était de 10 %, lié aux risques hémorragiques et aux difficultés d’exposition. La mise en place de la nouvelle classification INRGSS (International Neuroblastoma Risk Group Staging System) permettait d’avoir une attitude plus standardisée, l’émergence des Image-Defined Risk Factors comme facteur prédictif de résection complète de la tumeur et la localisation anatomique de la masse tumorale devenant deux paramètres primordiaux dans l’arbre décisionnel du chirurgien.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Since the 1990s, minimally invasive surgery has gradually emerged as a therapeutic alternative to open surgery approach in the management of pediatric tumors, not only for diagnostic purposes by performing biopsy, but also for therapy with complete resection of the tumor. This literature review has analyzed more specifically the role of minimally invasive surgery in the treatment of neurogenic tumors in children, differentiating the thoracoscopic and laparoscopic approach. A biopsy was performed in 14 patients by thoracoscopy and in 64 by laparoscopy, obtaining the histology of the tumor in 100 % of cases. One hundred and twenty-one patients having a thoracic neurogenic tumor underwent a thoracoscopic resection. Mean operative time was 150minutes with a conversion rate of 3.5 %. The most frequent complications were chylothorax and Horner's syndrome. A total of 233 patients underwent a laparoscopy to remove an abdominal tumor. Mean operative time was 125minutes with a tumor diameter around 3–4cm. The conversion rate was 10 %, related to bleeding risk and exposure difficulties. The implementation of the new classification INRGSS (International Neuroblastoma Risk Group Staging System) allowed to have a more standardized approach, the emergence of Image-Defined Risk Factors as a predictor of complete resection of the tumor and the anatomical location of the tumor became two main parameters in the surgical decision-making process.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Neuroblastome, Chirurgie mini-invasive, Cœlioscopie, Thoracoscopie

Keywords : Neuroblastoma, Minimally invasive surgery, Laparoscopy, Thoracoscopy


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 3 - N° 4

P. 197-205 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • RASopathies et cancers de l’enfant
  • M. Strullu, A. Caye, A. Verloes, H. Cavé
| Article suivant Article suivant
  • Allogreffe haploidentique en oncologie et hématologie pédiatrique
  • C. Paillard, P. Lutz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.