Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Symptômes négatifs et imagerie cérébrale - 09/01/16

Doi : 10.1016/S0013-7006(16)30006-9 
A. Kaladjian a, , R. Belzeaux b, M. Adida b, J.-M. Azorin b
a Pôle de Psychiatrie des adultes, CHU Robert Debré, Avenue du Général Koenig, 51092 Reims cedex, France 
b Pôle Universitaire de Psychiatrie, Hôpital Ste Marguerite, 13274 Marseille cedex 9, France 

* Auteur correspondant Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

De nombreuses anomalies neuroanatomiques et neurofonctionnelles ont été retrouvées par les études d’imagerie cérébrale réalisées chez les patients souffrant de schizophrénie. Néanmoins, celles associées spécifiquement aux symptômes négatifs de cette maladie sont encore insuffisamment connues. Ce travail est une revue ciblée d’études qui ont exploré les corrélats cérébraux des symptômes négatifs de la schizophrénie. Les approches d’imagerie structurale ont permis de mettre en évidence des diminutions de densité de substance grise ou d’épaisseur corticale associées aux symptômes négatifs, localisées de façon assez diffuse au sein des régions frontales et temporales, affectant néanmoins plus particulièrement les régions frontales médiale et orbitofrontale, ainsi que le complexe amygdalo-hippocampique. Ces altérations sont concomitantes d’une perte d’intégrité des principaux faisceaux de substance blanche reliant les régions frontales et limbiques entre elles. Sur un autre versant, les anomalies neurofonctionnelles associées aux symptômes négatifs concernent surtout les régions frontales et le striatum limbique. Un déficit de fonctionnement des boucles frontostriatales, liées à un déficit dopaminergique striatal, serait une potentielle hypothèse explicative des symptômes négatifs de la schizophrénie, comme le suggèrent les études réalisées en PET sur le sujet ou celles se focalisant sur l’action des antipsychotiques. Une meilleure identification des anomalies cérébrales associées à la dimension négative de la schizophrénie, au regard de la latéralisation de ces anomalies ou de leurs changements au cours de l’évolution de la maladie, pourrait offrir des modalités thérapeutiques nouvelles pour la prise en charge de cette dimension qui, jusqu’à présent, reste peu accessible aux traitements pharmacologiques conventionnels.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

A number of neuroanatomical and neurofonctional abnormalities have been evidenced by cerebral imaging studies in patients suffering from schizophrenia. Nevertheless, those specifically associated with the negative symptoms of this disease are still insufficiently known. This work is a review of selected studies that have assessed the brain correlates of negative symptoms in schizophrenia. Approaches using structural imaging have highlighted reduction of gray matter density or cortical thickness associated with negative symptoms, which is rather sparsely distributed within the frontal and temporal regions, localized nevertheless more particularly in the frontal medial and orbitofrontal areas, as well as the amygdalo-hippocampic complex. These deficits are concurrent with a loss of integrity of the principal paths of white matter tracts between frontal and limbic regions. On the other hand, neurofonctional abnormalities associated with negative symptoms involve especially the frontal areas and limbic striatum. A disturbed functioning within the fronto-striatal loops, related to a striatal dopaminergic deficit, may represent a potential explanatory hypothesis of the negative symptoms of schizophrenia, as suggested by studies using Positron Emission Tomography on this topic or neuroimaging studies on the effects of antipsychotics. A better identification of the cerebral abnormalities associated with the negative dimension of schizophrenia, with regard to the lateralization of these abnormalities or to their changes during the course of the disease, could offer new therapeutic modalities for the treatment of this dimension which, until now, remains few responsive to conventional pharmacological treatments.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

MOTS-CLÉS : Symptômes négatifs, Schizophrénie, Neuroimagerie

KEYWORDS : Negative symptoms, Schizophrenia, Neuroimaging


Plan

Plan indisponible

© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6S1

P. 6S22-6S26 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Symptômes négatifs, émotions et cognition dans la schizophrénie
  • E. Fakra, R. Belzeaux, J.-M. Azorin, M. Adida
| Article suivant Article suivant
  • Symptômes négatifs dans la schizophrénie et addiction
  • N. Simon, R. Belzeaux, M. Adida, J.-M. Azorin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.