Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Symptômes négatifs de la schizophrénie : de l’électrophysiologie à l’électrothérapie - 09/01/16

Doi : 10.1016/S0013-7006(16)30011-2 
J.-A. Micoulaud Franchi a, b, , C. Quiles c, R. Belzeaux d, M. Adida d, J.-M. Azorin d
a Services d’explorations fonctionnelles du système nerveux, Clinique du sommeil, CHU de Bordeaux, Place Amélie Raba-Leon, 33076 Bordeaux, France 
b USR CNRS 3413 SANPSY, CHU Pellegrin, Université de Bordeaux, France 
c Université de Bordeaux, 146 rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 
d SHU Psychiatrie adultes, Hôpital Ste Marguerite, 13274 Marseille cedex 9, France 

* Auteur correspondant Auteur correspondant

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les symptômes négatifs de la schizophrénie constituent la dimension clinique de ce trouble la plus difficile à traiter par les thérapeutiques classiques, qu’elles soient pharmacologiques ou de type remédiation cognitive. Les symptômes négatifs sont reliés à un hypométabolisme des régions préfrontales du cortex. Cet hypométabolisme est associé en électrophysiologie à une modification de la puissance spectrale électroencéphalographique dans la bande alpha en regard des régions préfrontales. La compréhension neurophysiologique des symptômes négatifs a permis d’envisager de nouvelles thérapeutiques : les approches d’électrothérapie permettant une neuromodulation des régions cérébrales impliquées. La stimulation magnétique transcrânienne répétée (rTMS) et la stimulation transcrânienne à courant direct (tDCS) ont été utilisées pour augmenter l’activité corticale au niveau du cortex préfrontal dans la schizophrénie et obtenir une efficacité clinique sur les symptômes négatifs. Trois méta-analyses viennent confirmer l’efficacité de la rTMS dans les symptômes négatifs avec une taille d’effet modérée. Les deux études multicentriques réalisées retrouvent cependant des résultats contradictoires. Deux études randomisées contrôlées sont en faveur d’une efficacité de la tDCS sur les symptômes négatifs. Des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer l’efficacité de la rTMS et de la tDCS sur les symptômes négatifs. Il s’agira d’évaluer les facteurs pronostiques liés à la clinique et aux paramètres de stimulation. Mais il s’agira aussi de tenir compte des paramètres électrophysiologiques du patient pendant la stimulation, en particulier dans la bande alpha. Ces paramètres peuvent influencer l’effet de celle-ci. Une meilleure compréhension des effets électrophysiologiques des techniques d’électrothérapie permettra ainsi de les optimiser.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The aim of this review of the literature is to summarize the state of the knowledge concerning the relationship between negative symptoms in schizophrenia, electrophysiology and electrotherapy. The scientific literature search of international articles was performed during August and September 2015 using the PubMed electronic database. We used the following MeSH terms: “Negative symptoms”, “Schizophrenia”, “Electrophysiology”, “Neurophysiology”, “EEG power”, “Alpha rhythm”, “Transcranial magnetic stimulation”, “Transcranial direct current stimulation”, “Electroconvulsive therapy”, “Neurofeedback”, “Vagus Nerve Stimulation”, “Deep Brain Stimulation”, and “State dependent”. Negative symptoms in schizophrenia are associated with altered activity in prefrontal cortex in functional neuroimaging studies. This is in line with electrophysiological measurements that found a change in EEG spectral power in the alpha frequency band over prefrontal brain regions. The notion of functional hypofrontality has led to hypotheses that electrotherapy applied to the prefrontal cortex may be an effective treatment of negative symptoms in schizophrenia. Repetitive transcranial magnetic stimulation (rTMS) and transcranial direct current stimulation (tDCS) were used to increase cortical activity in schizophrenia and achieve a clinical effect on negative symptoms. Three meta-analyses confirmed, with a moderate effect size, that rTMS is an effective treatment option for negative symptoms in schizophrenia. The two subsequently published prospective multicenter studies, however, found opposite results from each other. Two randomized controlled studies suggested that tDCS is an effective treatment option for negative symptoms. There is no study on the efficacy of neurofeedback, vagal nerve stimulation or deep brain stimulation on negative symptoms in schizophrenia. Additional studies are needed to confirm the efficacy of rTMS and tDCS on negative symptoms in schizophrenia. Influencing factors, related to clinical and stimulation parameters, of rTMS and tDCS on negative symptoms should be better investigated. Effects related to electrophysiological brain activity of the patient, especially in the alpha band, during the stimulation should also be better investigated. The action of electrotherapy may be state dependent, and a better understanding of electrophysiological effects of electrotherapy techniques could enable their optimization.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

MOTS-CLÉS : Schizophrénie, Symptômes négatifs, Électroencéphalographie, Rythme Alpha, Stimulation magnétique transcrânienne, Stimulation en courant continue

KEYWORDS : Schizophrenia, Negative symptoms, Electroencephalography, Alpha rhythm, Transcranial magnetic stimulation, Direct current stimulation


Plan

Plan indisponible

© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 41 - N° 6S1

P. 6S50-6S56 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Symptômes négatifs de la schizophrénie : nouvelles approches pharmacologiques
  • M.-A. Lodovighi, A. Palomba, R. Belzeaux, M. Adida, J.-M. Azorin
| Article suivant Article suivant
  • Symptômes négatifs de la schizophrénie : approches psychothérapeutiques
  • J.-M. Azorin, M. Adida, R. Belzeaux, D. Pringuey, J.-A. Micoulaud Franchi, N. Simon, M. Cermolacce, A. Kaladjian, E. Fakra

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.