Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Être soi-même sur le Net : un facteur de risque à l’usage problématique d’Internet chez les personnes insécures - 21/01/16

Self-disclosure on the Net: A risk factor for problematic use of the Internet among insecure persons

Doi : 10.1016/j.encep.2015.12.019 
M. Danet a, , R. Miljkovitch b
a EA 4072, PSITEC – psychologie : interactions temps émotions cognition, université de Lille, 3, domaine du Pont-de-Bois, BP 60149, 59000 Lille, France 
b Équipe CRAC, laboratoire Paragraphe, UFR de psychologie, université Paris 8, 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis cedex 02, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 21 janvier 2016
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

La question de l’usage problématique d’Internet occupe aujourd’hui une place grandissante dans les services de consultations psychiatriques. Le nouveau mode d’interaction offert par l’Internet facilite l’expression de soi, notamment pour les personnes anxieuses socialement qui ont un modèle de soi négatif. Les recherches font état d’un lien entre attachement insécure et usage problématique d’Internet. La présente étude préliminaire vise une meilleure compréhension de ce lien et notamment du rôle joué par l’expression de soi sur l’Internet. Deux cents adultes tout-venant ont rempli trois auto-questionnaires : le Relationship Scale Questionnaire, l’Internet Addiction Test, et le « Real-me » questionnaire. Les résultats indiquent un lien entre l’usage problématique d’Internet et, respectivement, l’attachement préoccupé et l’attachement craintif. Ces deux styles d’attachement sont caractérisés par un modèle de soi négatif. Des analyses complémentaires montrent que le lien entre modèle de soi et usage problématique d’Internet est médiatisé par l’expression de soi sur Internet. La recherche d’un milieu sécurisant pour échanger pourrait ainsi jouer un rôle dans le recours excessif à ce média. Une prise en charge thérapeutique visant la constitution d’un modèle de soi positif pourrait permettre de réduire le recours à l’Internet et limiter le risque d’un usage problématique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Problematic use of the Internet (PUI) is more and more commonly seen among psychiatry patients. PUI is defined as an excessive preoccupation about and use of the Internet, which can be characterized by more time spent on-line than what was planned, with difficulties leading to distress or significant disorders. The new mode of interaction provided by the Internet facilitates self-disclosure, especially for socially anxious persons who feel safer and more comfortable in on-line compared with face-to-face interactions. Several studies point to the fact that insecure attachment, and particularly preoccupied attachment, is associated with problematic use of the Internet. Preoccupied attachment is characterized by a negative model of self and a positive model of others. Persons with a negative model of self feel anxious in interpersonal relationships. Because self-disclosure is easier on-line, it may play a role in problematic use of the Internet.

Aims

The aim of the study is to better understand the link between insecure attachment and problematic use of the Internet, by examining the mediating role of self-disclosure.

Method

Participants anonymously completed the following self-questionnaires on-line: the Internet Addiction Test (IAT), which assesses problematic use of the Internet, the Relationship Scale Questionnaire (RSQ), which evaluates attachment, and the “Real-me” questionnaire, which measures increased self-disclosure on the Internet compared with face-to-face interactions.

Sample

Participants (n=200, 73 % women) were recruited via e-mails, social networks, ads in local stores and leaflets in public places, directing them towards a link in which they could complete the on-line questionnaires.

Data analysis

Descriptive analyses were conducted to examine the main characteristics of participants. A t-test was used to explore gender differences. Main analyses consisted of correlational analyses between attachment, the “Real-me”, and problematic use of the Internet. A series of regression analyses were then used to test the mediating role of the “Real-me” in the link between insecure attachment and problematic use of the Internet.

Results

Results confirm the associations between problematic use of the Internet and, respectively, preoccupied and fearful attachment. Complete mediation of the “Real-me” in the association between negative model of self (attachment) and problematic use of the Internet was also confirmed.

Discussion and conclusion

Preoccupied and fearful attachments are both associated with problematic use of the Internet. These persons have a negative model of self which may hamper their ability to be at ease in face-to-face interactions. Being themselves on the Internet mediates the link between negative model of self and problematic use of the Internet. Resorting to a less threatening environment of exchange may thus explain these insecure individuals’ tendency to overuse the Internet. Future research investigating the different activities on the Internet would be useful to better determine whether certain specific activities are more closely linked to problematic use of the Internet among insecure individuals.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Attachement, Internet, Addiction, Real-me

Keywords : Attachment, Internet, Addiction, Real-me


Plan


© 2016  L’Encéphale, Paris. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.