Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les conducteurs âgés en bonne santé font plus d’erreurs et d’oublis que d’infractions - 01/03/08

Doi : PM-06-2006-35-6-C1-0755-4982-101019-200604315 

Jean-Pascal Assailly [1],

Sylvie Bonin-Guillaume [2],

Aymé Mohr [3],

Arlette Parola [3],

Raphaël Grandjean [4],

Yves-Michel Frances [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Résumé

Objectifs > La conduite automobile est une activité importante de la vie quotidienne chez le sujet âgé réactivant le débat du surrisque d’accident dans cette population. Les enquêtes sur les habitudes de conduite chez l’adulte jeune ont montré que certains comportements routiers (infractions, erreurs et oublis) favorisaient la survenue d’accidents. Nous avons étudié les comportements routiers à risque chez le conducteur âgé en bonne santé.

Méthodes > Une enquête a été réalisée auprès de 904 conducteurs volontaires en bonne santé urbains et semi-urbains, âgés de 65 ans et plus, demandeurs d’une consultation de prévention de santé. Chaque conducteur impliqué ou non dans un accident au cours des 3 années précédentes a répondu à un entretien semi-directif sur ses habitudes de conduite et a rempli la version française de l’autoquestionnaire “Aging Driver Questionnaire“ (ADQ) de Manchester. Chacune des 24 affirmations cotée de 0 (jamais) à 5 (presque toujours) évalue un des comportements à risque (infraction, erreur ou oubli). L’association entre chacune de ces affirmations et un antécédent d’accident a été recherchée par une régression logistique simple et ajustée à l’âge et au sexe.

Résultats > Les conducteurs âgés (moyenne d’âge : 69 ans) font surtout des oublis (moyenne : 5,42) mais aussi des infractions (moyenne : 3,76) et des erreurs (moyenne : 2,12). Parmi les 237 sujets ayant eu un accident (27 %), il y avait une prédominance masculine (29,4 % hommes, 20,2 % femmes, p ≪ 0,01). Après ajustement sur le sexe et l’âge, 5 attitudes (4 erreurs, un oubli) étaient significativement associées à un antécédent d’accident : « Dans une file d’attente, pour tourner à droite dans une voie principale, faire tellement attention au trafic de cette voie que vous rentrez dans le véhicule de devant » (OR : 1,71 ; IC 95 % : 1,05-2,08), « En tournant à droite, faillir renverser un cycliste qui était sur votre droite » (OR : 1,58 ; IC 95 % : 1,01-2,45) ; « Sous-estimer la vitesse d’un véhicule approchant que vous dépassez » (OR : 1,48 ; IC 95 % : 1,09-2,02) ; « Freiner trop brutalement sur une route glissante ou tourner le volant dans le mauvais sens lors d’un dérapage » (OR : 1,60 ; IC 95 % : 1,15-2,29) ; « Rentrer dans quelque chose que vous n’avez pas vu en reculant » (OR : 1,73 ; IC 95 % : 1,19-2,50).

Conclusion > En termes de comportement routier, les sujets âgés font plus d’erreurs et d’oublis que d’infractions. L’ADQ est un instrument simple et rapide pour le dépistage d’attitudes routières à risque chez le conducteur âgé en bonne santé et utile pour la mise en place de mesures préventives adaptées à cette population.

Abstract

Summary: Healthy elderly drivers are more likely to commit errors or lapses than violations

Survey of 904 volunteers

Objectives > Driving is an important part of everyday life for the elderly today. Older drivers are suspected to be involved in more automobile accidents than younger adults. Although healthcare professionals are aware of specific diseases and impairments that increase accident risks, they cannot distinguish safe from unsafe drivers among the healthy elderly population in general practice. Previous English studies of younger populations differentiate three main types of bad driving that are associated with accident involvement: violations, errors, and lapses. The aim of this study was to assess the driving behavior associated with car crashes in a healthy elderly population.

Method > This prospective survey of healthy drivers aged 65 years or older living in the community asked subjects about their habitual driving and accident history in the past three years. Subjects also completed the French version of the Manchester Aging Driver Questionnaire, which contains 24 items, scored from 0 (never) to 5 (nearly all the time) and yields three sub-scales: errors, violations, and lapses. Simple logistic regression, adjusted for age and sex, was used to analyze associations between the questionnaire results and driving history.

Results > These elderly drivers (mean age: 69 years) reported primarily lapses (mean: 5.42) but also violations (mean: 3.76) and errors (mean: 2.12). In all, 237 drivers (27%) reported accidents: 29.4% of the men compared with 20.2% of the women (p≪0.01). After adjustment for age and gender, the logistic regression showed four specific errors and one lapse to be associated with accidents: "Queuing to turn left onto main road, you pay such close attention to the main stream that you nearly hit the car in front" (OR: 1.71; 95% CI: 1.05-2.08); "On turning left, nearly hit a cyclist who has come up on your side" (OR: 1.58; 95% CI: 1.01-2.45); "Underestimate the speed of an oncoming vehicle when overtaking" (OR: 1.48; 95% CI: 1.09-2.02); "Brake too quickly on a slippery road, or steer the wrong way into a skid" (OR: 1.60; 95% CI: 1.15-2.29); and "Hit something when reversing that you had not previously seen (OR: 1.73; 95% CI: 1.19-2.50).

Conclusion > As previously reported, errors and lapses are more common than violations among healthy elderly drivers. Five specific actions were associated with accident risk. The ADQ is a short, simple survey questionnaire that is useful for screening bad driving behavior in elderly drivers and for promoting safe driving practice among them.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 35 - N° 6-C1

P. 941-947 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Noyades accidentelles en milieu non maritime
  • Catherine Maurin, Hervé Labourel, Michael Ladwig, Élisabeth Menthonnex
| Article suivant Article suivant
  • Test des 5 mots : insuffisamment sensible, mais très spécifique des troubles mnésiques organiques
  • Jean-Pierre Jacus, Brigitte Hamon-Vilcot, Marie-France Basset-Berges, Évelyne Campistron, Christine Malick, Michel Baud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.