Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand adapter la durée de l’EEG standard en fonction de la clinique ? - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.076 
Hannah Doudoux , Laurent Vercueil
 EFSN, CHU de Grenoble, La Tronche, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La durée considérée comme optimale de l’électroencéphalogramme (EEG) standard repose sur des recommandations d’experts et n’a pas fait l’objet d’étude clinique.

Objectifs

Déterminer le temps suffisant d’enregistrement d’un EEG standard pour obtenir une information pertinente en fonction des différentes situations cliniques.

Patients et méthodes

Les EEG étudiés correspondaient aux EEG de l’unité pendant trois mois chez des adultes. Les EEG étaient relus indépendamment par deux électrophysiologistes en aveugle des données cliniques. Pour chaque EEG, le temps d’enregistrement nécessaire au diagnostic était évalué. Ces données étaient analysées suivant le motif de la requête EEG en quatre catégories : dysfonctions cognitives subaiguës, malaises, manifestations neurologiques transitoires focales, patients adressés par les épileptologues.

Résultats

L’étude a inclus 364 EEG. Les anomalies étaient détectées dans 92 % des cas au cours des 10 premières minutes d’enregistrement. Le temps d’enregistrement nécessaire pour détecter une anomalie différait suivant les catégories cliniques (p=0,014) : les anomalies étaient détectées dès le début dans le groupe présentant une dysfonction cognitive subaiguë alors que dans les autres groupes, elles pouvaient être recensées pendant toute la durée du tracé.

Discussion

Le temps d’enregistrement nécessaire au diagnostic EEG diffère selon le contexte clinique. Deux populations de patients se dégagent de façon significative dans ce travail, suggérant la nécessité de moduler la durée utile de l’EEG standard, distinguant un EEG « rapide » pour les patients présentant une dysfonction cognitive subaiguë, dont la durée pourrait se limiter à 10minutes.

Conclusion

Il est pertinent d’adapter la durée de l’EEG standard au contexte clinique. Pour les patients adressés pour évaluation d’une dysfonction cognitive subaiguë, dix minutes d’enregistrement suffisent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : EEG, Durée, Confusion


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A34 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Tolosa-Hunt
  • Mohamed Amine Mnaili, Youssouf Benmoh, Nabil Abida, Sun Son Well Born Bompangue Kanga, Amine Reggabi, Yahya Hsaini, Ahmed Bourazza
| Article suivant Article suivant
  • Apports de la technique motor unit number index (MUNIX) dans l’évaluation de l’atteinte axonale des neuropathies à anti-MAG
  • Gaëlle Balloy, Yann Pereon, Guillemette Fayet, Armelle Magot

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.