Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Profil évolutif des syndromes de Guillain-Barré en électroneuromyographie (ENMG) - 18/03/16

Doi : 10.1016/j.neurol.2016.01.106 
Astrid De Liège , Pascal Auzou, Zied Affes
 Neurologie, nouvel hôpital d’Orléans (NHO), Orléans 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le syndrome de Guillain-Barré comporte des formes démyélinisantes et axonales. Il a été récemment proposé que la caractérisation du type d’atteinte pouvait nécessiter la répétition des ENMG.

Objectifs

L’objectif de l’étude est de décrire l’aspect évolutif des perturbations électrophysiologiques chez des patients atteints de syndrome de Guillain-Barré.

Patients et méthodes

Nous avons observé rétrospectivement l’évolution de l’ENMG sur 10 patients (4 hommes et 6 femmes), âgés de 33 à 80ans présentant un syndrome de Guillain-Barré sur une période de 13 mois. Les patients ont eu 2 à 6 examens (moyenne 4,6). Aucun des patients n’a nécessité une ventilation artificielle. On a objectivé 2 formes axonales (un homme et une femme) et 8 formes démyélinisantes.

Résultats

Les formes axonales entraînaient une perte d’amplitude des potentiels, un relatif respect des latences distales et des vitesses de conduction. Les formes démyélinisantes conduisaient à des pertes d’amplitude motrice et une majoration importante des latences distales. Chez plusieurs patients avec un recul de quelques mois une amélioration à l’ENMG survenait vers le 6ème à 8ème mois, plus tardive que l’amélioration clinique. Les potentiels sensitifs avaient un profil évolutif comparable aux potentiels moteurs.

Discussion

La répétition de l’ENMG permet de caractériser le type axonal ou démyélinisant (Uncini et al., 2015). Les anomalies s’interprètent au regard d’une meilleure compréhension du fonctionnement du nœud de Ranvier et des régions adjacentes. La phase de récupération a été moins décrite. Ce travail décrit la dynamique de récupération fonctionnelle de l’axone et de sa gaine de myéline.

Conclusion

L’amélioration clinique précède l’amélioration électrophysiologique jusqu’à 3 à 6 mois après le début des symptômes. L’évolution des potentiels sensitifs, moins décrite dans la littérature est comparable à celle des moteurs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome de Guillain-Barré, Évolution, Électroneuromyogramme


Plan


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 172 - N° S1

P. A46 - avril 2016 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Analyse phénotypique des LGMD2 C observées dans l’Est Algérien
  • Yamina Sifi, Imene Dalichaouche, Karima Sifi, Isabelle Richard, Nouredine Abadi, Abdelmadjid Hamri
| Article suivant Article suivant
  • Pyoderma gangrenosum associé à la myasthénie auto-immune : à propos d’un cas et revue de la littérature
  • Jihene Ketata, Iness Benabdelaziz, Raif Boukhdhir, Mohamed Zakaria Saied, Emna Farhat, Mourad Zouari, Fayçel Hentati

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.