Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La cyclophotocoagulation transsclérale au laser diode dans le traitement des glaucomes réfractaires du sujet jeune - 08/03/08

Doi : JFO-10-2000-23-8-0181-5512-101019-ART6 

P. Hamard [1],

F. May [2],

S. Quesnot [3],

H. Hamard [2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Contact transscleral diode laser cyclophotocoagulation for the treatment of refractory pediatric glaucoma

Purpose: To evaluate the success rate of contact diode transscleral cyclophotocoagulation (TSCPC) in pediatric refractory glaucoma.

Patients and method: Twenty-eight eyes of 28 patients (age range 5 months to 26 years) with medical and surgical refractory pediatric glaucoma due to primary congenital glaucoma (group 1, 20 eyes) or aphakic congenital glaucoma (group 2: 8 eyes), were included in this retrospective study. All eyes underwent one or more TSCPC with the diode laser (Oculight SLX, Iris Medical) with a minimal follow-up of 2 months. Success was defined as intraocular pressure (IOP) between 6 and 20 mmHg after one or more procedures, with no increase in medical hypotensive therapy, and no progression to another hypotensive procedure.

Results: Mean baseline IOP was 29.4 ± 7.8 mmHg (range 25 to 60 mmHg) and mean follow-up was 10.3 ± 6.9 months (range 2 to 26 months). Success rates evaluated at 6 and 12 months (Kaplan Meier survival curves) were 54.4% and 27.7% respectively, with one-third of the eyes retreated once or more. These success rates were similar in both groups with a mean baseline IOP decrease of 38.9 ± 15.9%. Postoperative uncontrolled hypertony occurred in the first 3 months in 6 (21.4%) eyes, leading to surgical IOP management. Other complications were decrease in visual acuity (14.3%), inflammation (25.5%) and phthisis (3.5%).

Conclusion: TSCPC with the diode laser is a disappointing procedure for the management of refractory pediatric glaucoma, with poor mid-term IOP control and high incidence of complications including severe uncontrolled IOP increase. For these reasons, this cyclodestructive procedure should be considered as a last resort therapy for patients with refractory pediatric glaucoma.

Abstract

La cyclophotocoagulation transsclérale au laser diode dans le traitement des glaucomes réfractaires du sujet jeune

Introduction : Évaluer l'efficacité et les complications de la cyclophotocoagulation transsclérale (CPTS) au laser diode dans les glaucomes réfractaires du sujet jeune.

Matériel et méthode : Cette étude rétrospective porte sur 28 yeux de 28 patients âgés de 5 mois à 26 ans, qui présentaient une hypertonie oculaire réfractaire au traitement médical et chirurgical (groupe 1 : 20 glaucomes congénitaux primitifs, groupe 2 : 8 glaucomes secondaires) et qui ont été traités par CPTS au laser diode (Oculight, SLX, Iris médical). Le succès tensionnel de la CPTS a été défini comme une pression intra-oculaire finale (PIO) comprise entre 6 et 20 mmHg, sans majoration du traitement médical initial, après une ou plusieurs séances de CPTS.

Résultats : La PIO initiale moyenne était de 29,4±7,8 mmHg (de 25 à 60 mmHg) tandis que la PIO moyenne finale était de 25,8±10,0 mmHg, pour un suivi moyen de 10,3±6,9 mois (de 2 à 26 mois). Le succès tensionnel, évalué selon la méthode de Kaplan Meier, est passé de 55,4 % à 6 mois à 27,7 % à 12 mois, un tiers des patients ayant été retraités. Les taux de succès se sont avérés être équivalents dans les groupes 1 et 2, et correspondaient à une baisse tensionnelle moyenne de 38,9±15,9 %. Les complications marquantes de la CPTS au laser diode ont été des hypertonies oculaires secondaires réfractaires au traitement médical dans 21,4 % des cas, des réactions inflammatoires sévères dans 25 % des cas, des baisses visuelles dans 14,3 % des cas tandis qu'un oeil a évolué vers la phtyse après deux retraitements.

Conclusion : La CPTS au laser diode s'avère décevante à moyen terme dans le contrôle tensionnel des glaucomes réfractaires du sujet jeune, tandis qu'elle expose à des complications de traitement difficile. Pour ces raisons, la CPTS au laser diode doit vraiment rester l'arme de dernier recours chez ces jeunes patients.


Mots clés : Glaucome réfractaire de l'enfant. , glaucome congénital. , glaucome de l'aphaque congénital. , cyclophotocoagulation transsclérale au laser diode.

Keywords: Pediatric glaucoma. , congenital glaucoma. , aphakic congenital glaucoma. , contact diode transscleral cyclophotocoagulation.


Plan



© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 23 - N° 8

P. 773 - octobre 2000 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des parésies de l'oblique supérieur après chirurgie du segmentpostérieur
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie de membranes épirétiniennes idiopathiques et secondaires

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.