Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Prise en charge de l'hyperferritinémie - 25/09/17

[7-007-B-23]  - Doi : 10.1016/S1155-1976(17)80133-9 
C. Buffet a, b  : Praticien hospitalo-universitaire honoraire, professeur honoraire, ancienne chef de service
a Université Paris XI, 15, rue Georges-Clemenceau, 91400 Orsay, France 
b Service d'hépato-gastro-entérologie, Hôpital Bicêtre, AP-HP, 78, rue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 2

Résumé

La ferritine est un dosage très répandu demandé plus souvent lorsqu'on suspecte une carence qu'une hyperferritinémie. Cependant, la découverte d'une hyperferritinémie est fréquente. Les données cliniques, des examens biologiques simples - protéine C réactive, transaminases, fer sérique, coefficient de saturation de la transferrine - permettent le plus souvent un diagnostic étiologique. Les quatre causes les plus fréquentes d'hyperferritinémie sont le syndrome métabolique, le syndrome biologique inflammatoire, la cytolyse et la consommation excessive d'alcool. Le coefficient de saturation de la transferrine permet de classer les hyperferritinémies à coefficient de saturation de la transferrine élevé ou normal. Parmi les hyperferritinémies à coefficient de saturation de la transferrine élevé figure la plus fréquente des hémochromatoses génétiques, l'hémochromatose HFE1 et parmi les hyperferritinémies à coefficient de saturation de la transferrine le plus souvent normal figure le syndrome métabolique. L'hyperferritinémie n'est pas synonyme de surcharge viscérale en fer ; il faut classer les hyperferritinémies dans ces deux catégories avec ou sans surcharge viscérale en fer. L'imagerie par résonance magnétique permet d'apprécier l'importance de la surcharge en fer et est un préalable à un éventuel traitement par saignée, sauf dans le cas de l'hémochromatose, où l'indication des saignées est portée dès que la ferritine est augmentée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hyperferritinémie, Hémochromatose, Syndrome métabolique


Plan


© 2017  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.