Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Effects of ventricular resynchronization in previously paced patients developing refractory heart failure - 01/11/17

Doi : 10.1016/j.acvd.2008.08.007 
Simon Lemoine a, Nicolas Sadoul a, , Hugues Blangy a, Christophe Baumann b, Béatrice Brembillat-Perrot a, Christine Selton-Suty a, Julien Lemoine a, Etienne Aliot a
a Cardiology Department, Nancy-Brabois University Hospital Center (CHU), rue du Morvan, 54511 Vandœuvre-lès-Nancy, France 
b Epidemiology and Clinical Evaluation, Hospital Marin, CHU Nancy, 29, avenue de Lattre-de-Tassigny, 54000 Nancy, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Biventricular resynchronization has been shown to be beneficial on morbidity and mortality in patients with symptomatic (NYHA class III or IV) systolic heart failure (left ventricular ejection fraction or LVEF is less or equal to 35%) under optimal medical treatment with electrical asynchrony (QRS120ms) and in sinus rhythm. The purpose of this study was to evaluate the efficacy and safety of upgrading to biventricular resynchronization in paced patients presenting with symptomatic systolic heart failure. Over a period of eight years, 24 paced patients with symptomatic (class III or IV) systolic heart failure (LVEF35%) with electrical asynchrony (QRS160ms) received an additional left ventricular pacing lead and a biventricular pulse generator. We compared the functional symptoms, QRS duration, LVEF, left ventricle telediastolic diameter and any aggravation or onset of ventricular arrhythmia before and after biventricular resynchronization. Biventricular resynchronization led to an improvement in dyspnea in 80% of cases (one or more class decrease on NHYA scale), a significant shortening in QRS duration (−40ms, p<0.05), a significant improvement in left ventricular dilation (−4mm, p<0.05) and a significant improvement in the ejection fraction (+4%, p<0.05). This study showed that in paced patients presenting with cardiac failure and systolic dysfunction refractory to medical treatment, upgrading from a conventional pacing system to a biventricular pacemaker leads to a significant improvement in functional symptoms.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

La resynchronisation biventriculaire a démontré son bénéfice en termes de morbidité et de mortalité chez les patients en insuffisance cardiaque systolique (fraction d’éjection ventriculaire gauche [FEVG] inférieur ou égal à 35 %) symptomatique (classe III et IV de la NYHA) sous traitement médical optimal avec asynchronisme électrique (QRS120ms) et en rythme sinusal. Notre travail vise à évaluer l’efficacité et la tolérance de la resynchronisation biventriculaire chez les patients déjà implantés de pacemaker et présentant une insuffisance cardiaque systolique symptomatique. Sur une période de huit ans, 24 patients déjà implantés d’un pacemaker en insuffisance cardiaque systolique (FEVG35 %) symptomatique (classe III et IV) avec asynchronisme électrique (QRS140ms) ont bénéficié de l’implantation d’une sonde de stimulation ventriculaire gauche avec changement concomitant de leur boîtier. Nous avons comparé la symptomatologie fonctionnelle, la durée du QRS, la FEVG, le diamètre télédiastolique du ventricule gauche et l’aggravation éventuelle ou l’apparition d’arythmie ventriculaire avant et après resynchronisation biventriculaire. La stimulation biventriculaire s’accompagne d’une amélioration de la dyspnée dans 80 % des cas (diminution d’un stade ou plus de la NYHA), d’un raccourcissement significatif de la durée du QRS (−40ms, p<0,05), d’ une régression significative de la dilatation ventriculaire gauche (−4mm, p<0,05) et d’une amélioration significative de la fraction d’éjection (+4 %, p<0,05). Cette étude montre que chez les patients déjà implantés d’un stimulateur cardiaque et présentant une insuffisance cardiaque avec dysfonction systolique et rebelle au traitement médical, la resynchronisation entraîne une amélioration significative de la symptomatologie fonctionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Resynchronization, Pacemaker, Cardiac failure, Functional improvement

Mots clés : Resynchronisation, Stimulateur cardiaque, Insuffisance cardiaque, Amélioration fonctionnelle


Plan


© 2008  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 101 - N° 10

P. 605-609 - octobre 2008 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The straddling atrial thrombus: From image to treatment
  • Laure Cabanes
| Article suivant Article suivant
  • What are the differences in presentation of candidates for percutaneous mitral commissurotomy across the world and do they influence the results of the procedure?
  • Éloi Marijon, Bernard Iung, Ana-Olga Mocumbi, Joël Kamblock, Chien Vo Thanh, Habib Gamra, Cesar Esteves, Igor F. Palacios, Alec Vahanian

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.