Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Electrical storm in the early phase of HeartMate® II device implantation: Incidence, risk factors and prognosis - 30/05/18

Orage rythmique à la phase précoce de l’implantation d’un HeartMate® II. Incidence, facteurs de risque et pronostic

Doi : 10.1016/j.acvd.2017.07.006 
Jerome Corre a, , François Picard b, Rodrigue Garcia a, Adlane Zemmoura a, Nicolas Derval a, Arnaud Denis a, c, Antoine Romen b, Karine Nubret b, Pierre Jais a, c, Michel Haissaguerre a, c, Pierre Dos Santos a, Laurent Barandon d, Frederic Sacher a, c
a Service de rythmologie, hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, 1, avenue Magellan, 33600 Pessac, France 
b Service d’insuffisance cardiaque, hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, 33600 Pessac, France 
c LIRYC Institute, Inserm 1045, University of Bordeaux, Bordeaux, France 
d Service de chirurgie cardiaque, hôpital cardiologique du Haut-Lévêque, Pessac, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Ventricular arrhythmia is common after left ventricular assist device (LVAD) implantation, especially in the early postoperative phase (<30 days).

Aim

To identify the incidence of and risk factors for electrical storm (ES) occurring within 30 days of HeartMate® II implantation.

Methods

We reviewed data from all consecutive patients undergoing HeartMate® II device implantation at our institution from January 2008 to December 2014. Patient demographic data, pharmacotherapies and outcomes were collected. The primary endpoint was occurrence of early ES (within 30 days of surgery), defined as three or more separate episodes of sustained ventricular arrhythmia within a 24-hour interval, requiring appropriate therapy.

Results

Forty-three patients (mean age 56.7±11.2 years; 39 men) were included. At HeartMate® II implantation, mean left ventricular ejection fraction was 20±5%, 32 (74.4%) patients had ischaemic cardiomyopathy and 31 (72.1%) were implanted with an indication of bridge to cardiac transplantation. During follow-up, 12 (27.9%) patients experienced early ES after HeartMate® II implantation (median delay 9.1±7.8 days). Early ES was more frequent in larger patients (body surface area 1.99 vs 1.81 m2; P<0.01), tended to be associated with previous sustained ventricular tachycardia (50.0% vs 22.6%; P=0.08), previous implantable cardioverter-defibrillator implantation (66.7% vs 38.7%; P=0.09), discontinuation of long-term beta-blocker therapy (75.0% vs 45.2%; P=0.08), weaning of adrenergic drugs after the third day (66.7% vs 35.5%; P=0.06) and the use of extracorporeal life support (50% vs 22.6%; P=0.079), but was not associated with the cardiomyopathy aetiology or the indication for assistance. Catheter ventricular tachycardia ablation was performed in six (14.0%) patients. Early ES was associated with a significantly higher all-cause mortality rate at the 30th day (33.3% vs 6.5%; P=0.02).

Conclusion

ES is a common and pejorative feature in the early postoperative period.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

L’arythmie ventriculaire (AV) est fréquente après l’implantation d’une assistance ventriculaire gauche (AVG), particulièrement dans la phase postopératoire précoce (30 premiers jours). Nous avons cherché à identifier l’incidence et les facteurs de risque des orages rythmiques (OR) survenant précocement après implantation d’une prothèse HeartMate® II (HM2, Thoratec Corporation, Plesanton, États-Unis).

Méthodes

Nous avons analysé les données de tous les patients implantés d’un HM2 dans notre institution de janvier 2008 jusqu’à décembre 2014. Les données démographiques, pharmacologiques et le devenir ont été recueillis. Le critère principal était la survenue d’un OR précoce (dans les 30jours après la chirurgie) – défini comme la survenue, sur un intervalle de 24heures, d’au moins 3 épisodes distincts d’AV soutenue ayant nécessité une thérapie appropriée.

Résultats

Quarante-trois patients (39 homes, âge 57±11 ans) ont été inclus. À l’implantation, la FEVG moyenne était de 20±5 %, 32 (74 %) avaient une cardiomyopathie ischémique, 31 (72 %) ont été implantés dans l’attente d’une transplantation cardiaque. Durant le suivi, 12 patients (28 %) ont présenté un OR précoce, avec un délai médian de 9±8jours. Les OR précoces étaient significativement plus fréquents chez les patients avec une large surface corporelle (1,99 vs 1,81 m2, p<0,01) et tendaient à être associés aux patients avec un antécédent de tachycardie ventriculaire (TV) soutenue (50 % vs 22 %, p=0,08), porteurs d’un défibrillateur automatique (66,7 % vs 38,7 %, p=0,09), à l’arrêt d’un traitement prolongé par bêtabloquant (75 % vs 45 %, p=0,08), au sevrage des drogues adrénergiques après le troisième jour (66,7 % vs 35,5 %, p=0,06) et au recours à une assistance cardiaque extracorporelle (50 % vs 22,6 %, p=0,079), tandis qu’ils n’étaient associés ni à l’étiologie de la cardiopathie ni à l’indication de l’assistance. Une ablation de TV a été réalisée chez 6 patients (14 %) sous HM2. Les OR précoces étaient associés à une surmortalité à j30 (33,3 % vs 6,5 %, p=0,02).

Conclusion

Les OR postopératoires précoces sont une complication fréquente grevant le pronostic des patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Ventricular arrhythmia, Electrical storm, Endocardial ventricular tachycardia ablation, Left ventricular assist device, HeartMate® II, Electromagnetic interference

Mots clés : Arythmie ventriculaire, Orage rythmique, Ablation endocardique de tachycardie ventriculaire, Assistance ventriculaire gauche, HeartMate® II, Interférences électromagnétiques

Abbreviations : ES, ICD, LVAD, LVEDD, LVEF, VA, VT


Plan


© 2017  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 111 - N° 5

P. 332-339 - mai 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Time course of secondary mitral regurgitation in patients with heart failure receiving cardiac resynchronization therapy: Impact on long-term outcome beyond left ventricular reverse remodelling
  • Camille Binda, Aymeric Menet, Ludovic Appert, Pierre-Vladimir Ennezat, François Delelis, Anne-Laure Castel, Caroline Le Goffic, Yves Guyomar, Anne Ringlé, Raphaëlle-Ashley Guerbaai, Pierre Graux, Christophe Tribouilloy, Sylvestre Maréchaux
| Article suivant Article suivant
  • A novel method for localization and ablation of conduction gaps after wide antral circumferential ablation of pulmonary veins
  • Raoul Bacquelin, Raphaël P. Martins, Nathalie Behar, Vincent Galand, Baptiste Polin, Jonathan Lacaze, Frédéric Sebag, Christophe Leclercq, Jean-Claude Daubert, Philippe Mabo, Dominique Pavin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.