Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Que penser de l’approche médicamenteuse préventive de la maladie d’Alzheimer ? - 14/06/19

Toward a preventive approach of Alzheimer’s disease ?

Doi : 10.1016/S0001-4079(19)30315-2 
Bruno Dubois , Stéphane Epelbaum, Nicolas Villain
 Centre des Maladies Cognitives et Comportementales, Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), UMR-S975 ; Université Pierre et Marie Curie-Paris 6, AP-HP, Hôpital de la Salpêtrière, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

RÉSUMÉ

Sur les 413 essais cliniques dans le domaine de la maladie d’Alzheimer publiés au cours de ces 15 dernières années, aucun n’a conduit à la mise sur le marché d’un nouveau médicament, qu’il s’agisse de produits à visée symptomatique ou de médicaments à visée physiopathologique, qui agissent directement sur la cascade biologique de la maladie [1]. Ces derniers, appelés « disease modifiers » avaient pourtant suscité beaucoup d’espoir, notamment les anticorps monoclonaux dirigés contre l’amyloïde Aβ (fibrilles ou plaques) ou les inhibiteurs de secrétases qui empêchent la production du peptide amyloïde. Malheureusement, en dépit de leur efficacité contre les lésions cérébrales de la maladie, ces molécules n’ont pas montré d’efficacité contre les symptômes. De là, l’idée d’essayer de traiter les patients plus tôt dès les premiers symptômes, voire avant leur apparition. Mais cette orientation pose de problèmes d’ordre éthique et organisationnel que nous souhaitons exposer.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

SUMMARY

None of the 413 clinical trials published during the last 15 years in the field of Alzheimer’s disease has concluded to the delivery on the market of a new drug, neither symptomatic nor «disease-modifying », i.e., directed against the biological cascade of the disease [1]. However, the last ones have generated a lot of hope, particularly the monoclonal antibodies directed against amyloid products (fibrils or plaques) or the secretase inhibitors, which block peptide amyloid production. Unfortunately, although these drugs seem to be active against brain lesions, they did not show a significant effect on the symptoms. For that reason, there is a trend today to consider that the drugs should be tested much earlier, when the first symptoms occur or even before their occurrence. This new perspective raises several ethical and organizational issues that should be addressed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clÉs : Maladie d’Alzheimer/prÉvention et contrôle, Organisations et Économie des soins de santÉ, Anticorps monoclonaux, Amyloid precursor protein secretases, Éthique

Key-words : Alzheimer Disease, prEvention & control, Health Care Economics and Organizations, Antibodies, Monoclonal, Amyloid precursor protein secretases, Ethics


Plan


 Bruno DUBOIS déclare des activités de conseil auprès des laboratoires Lilly, Merck et Boehringer INGELHEIM. Son institution a reçu des grants de la Fondation MSD Avenir et du laboratoire ROCHE. Stéphane EPELBAUM et Nicolas VILLAIN ne déclarant aucun conflit relatif à cet article.
 Tirés à part : Professeur Bruno Dubois, Centre des Maladies Cognitives et Comportementales, Pavillon François Lhermitte, Hôpital Pitié-Salpêtrière, 47 Bd de l’Hôpital, Paris 75013


© 2018  l’Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 202 - N° 3-4

P. 679-690 - mars 2018 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évolution de la réponse médicale aux catastrophes et aux attentats terroristes
  • Pierre Carli
| Article suivant Article suivant
  • Éditorial
  • Jacques Battin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.