Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Cystinose - 15/11/19

[18-064-O-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(19)51026-9 
G. Deschênes a, , A. Bertholet-Thomas b
a Service de néphrologie pédiatrique, Hôpital Robert-Debré, AP-HP, Université Sorbonne Paris Cité, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 
b Service de néphrologie pédiatrique, Hospice civil de Lyon, Hôpital Femme-Mère-Enfants, 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 13
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 4

Résumé

La cystinose est une maladie lysosomiale marquée par une accumulation lysosomiale de cystine. La cause de la maladie est une mutation du gène codant la cystinosine, qui a pour fonction le transport transmembranaire de la cystine. Elle débute par une atteinte rénale précoce au cours de la première année de vie sous la forme d'une insuffisance tubulaire proximale ou syndrome de Fanconi. Le syndrome de Fanconi est responsable des principaux signes d'appel : retard de croissance staturale et rachitisme vitaminorésistant. Le diagnostic repose sur la présence de cristaux de cystine dans la cornée, sur le taux élevé de la cystine intraleucocytaire et sur la mise en évidence de la mutation du gène de la cystinosine. La progression vers l'insuffisance rénale terminale est inéluctable, le plus souvent avant l'âge de 20 ans. La maladie systémique est plus lentement progressive, mais touche tous les organes. Les atteintes endocriniennes sont les plus précoces : insuffisance thyroïdienne et diabète insulinoprive. La maladie neuromusculaire est la plus tardive mais est à l'origine d'une limitation ou d'une perte de l'autonomie motrice. Le traitement spécifique repose sur la cystéamine comportant un groupement thiol capable de réduire le pont disulfure de la cystine et de la rompre en deux cystéines. Le traitement est d'autant plus efficace sur la progression de la maladie rénale et l'apparition des atteintes d'organes qu'il a été commencé plus tôt dans la vie. L'atteinte cornéenne n'est pas influencée par le traitement oral, mais par l'instillation pluriquotidienne d'un collyre à la cystéamine.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Syndrome de Fanconi, Maladie rénale chronique, Cystéamine, Malvoyance, Myopathie, Diabète, Infertilité, Insuffisance thyroïdienne


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.