Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Colloïdes ou solutés macromoléculaires de remplissage vasculaire - 19/07/20

[36-735-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(20)83264-2 
S. Wiramus  : Anesthésiste réanimateur
 Centre Interrégional des brûlés de Méditerranée, réanimation polyvalente et hématologique, Hôpital La Conception, Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le remplissage vasculaire est au centre de la prise en charge de la défaillance hémodynamique aiguë. Des recommandations encadrent sa pratique. Il est démontré que dans deux populations différentes, l'administration de fluide (indépendamment du type) est associée à une surmortalité par rapport à une attitude restrictive, d'où l'avantage théorique des macromolécules. Ces colloïdes sont représentés en France par deux grandes classes : l'albumine, colloïde naturel, et les colloïdes de synthèse (hydroxyéthylamidons [HEA], gélatines fluides modifiées [GFM] et dextrans). L'intérêt des dextrans manque d'étude scientifique solide. Les GFM n'ont qu'un faible pouvoir d'expansion volémique comparé à un risque allergique important. Les HEA augmentent de manière importante et prolongée la volémie, mais ils s'accumulent dans les tissus, et peuvent donner des effets secondaires sur l'hémostase et des insuffisances rénales aiguës. C'est l'HEA 130 qui semble le mieux placé entre bénéfice et risque d'effets secondaires, si l'on respecte strictement les doses maximales préconisées et les indications : 30 ml/kg par jour en anesthésie quand une expansion vasculaire par cristalloïdes en première intention est insuffisante. L'albumine est une alternative plus coûteuse que les GFM et HEA qui sont aujourd'hui contre-indiqués en réanimation, notamment dans les chocs septiques et chez les brûlés. Les solutés de remplissage doivent être traités comme des médicaments : non seulement le type de soluté est important, mais également la dose, la vitesse d'administration, la durée et la désescalade.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Colloïdes, Remplissage vasculaire, Hypovolémie, Albumine, Gélatines, Hydroxyéthylamidons (HEA), Dextrans


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Médicaments dérivés du plasma : fractions coagulantes et anticoagulantes
  • A.-C. Martin, C.-M. Samama
| Article suivant Article suivant
  • Compensation des pertes de globules rouges en chirurgie
  • G. Gueret, L. Hélaine, C. Arvieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.