Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Télémédecine et accident vasculaire cérébral : « Rôle de la télémédecine dans les accidents vasculaires cérébraux » - 30/07/20

Telemedicine and stroke: Telestroke. “The role of telemedicine in stroke”

Doi : 10.1016/j.banm.2020.07.038 
E. Medeiros De Bustos a, b, c, R. Ohannessian c, B. Bouamra a, b, T. Moulin a, b, c,
a Unité de soins intensifs neurovasculaires, département de neurologie, CHU de Besançon, Besançon, France 
b Réseau des urgences neurologiques (RUN-FC) et réseau des AVC en Franche-Comté (RFC-AVC), CHU de Besançon, Besançon, France 
c EA 481 laboratoire de neurosciences intégratives et cliniques, université de Franche-Comté, UBFC, France, CIC Inserm 1431, CHU de Besançon, Besançon, France 

Auteur correspondant. Département de neurologie, CHU de Besançon, 2, boulevard Fleming, 25000 Besançon, France.Département de neurologie, CHU de Besançon2, boulevard FlemingBesançon25000France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Thursday 30 July 2020

Résumé

Les aspects de télémédecine concernant la prise en charge des patients avec un accident vasculaire cérébral (AVC) sont dénommés « téléAVC », et font partie intégrante de l’organisation de la filière de prise en charge depuis la mise en place du Plan national « AVC 2010–2014 ». Il permet une équité de prise en charge à tous les stades de la maladie en permettant un accès facilité à une unité neurovasculaire (UNV). Le téléAVC permet le partage d’informations, de compétences et de responsabilités entre praticiens lors de tous les actes de télémédecine (téléconsultation, téléexpertise, téléassistance et télésurveillance). La mise en place des outils de télémédecine nécessite un cahier de charges précis et des procédures définissant le rôle de chaque intervenant (urgentistes, radiologue, neurologues, etc.). Les modèles du téléAVC s’adaptent aux besoins de chaque territoire et selon les ressources disponibles (plateaux d’imagerie, service d’accueil d’urgences, UNV, unité de neuroradiologie interventionnel, etc.) en dessinant des organisations hospitalières graduées. Il est habituel de séparer les expériences de la phase aiguë, menées en préhospitalier ou en hospitalier (de l’appel au Centre 15, à l’envoi d’ambulance équipée de moyen vidéo, voire de scanner embarqué), de celles conduites dans la phase chronique. De même, les prises en charge peuvent être parcellaires (accès seulement à une thrombolyse), ou complètement intégrées organisant l’ensemble du parcours AVC. La majorité des expériences de téléAVC portent sur la prise en charge aiguë. Les études médicoéconomiques restent limitées. La télémédecine appliquée aux AVC contribue non seulement à l’effet de substitution du fait de ressources limitées, mais aussi à la diffusion des connaissances et des compétences pour une prise en charge optimale du bon patient, au bon moment, au bon endroit et avec des thérapeutiques adaptées. Le Télé-AVC est une réponse à une raréfaction des ressources médicales, une aide face à la technicité de prise en charge des patients AVC et participe ainsi à l’égalité à l’accès aux soins et à l’efficacité du système de soins.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The telemedical aspects of stroke patient management are referred to as “telestroke” and have been an integral part of the organization of stroke management systems since the implementation of the French National Stroke Plan 2010–2014. Telestroke allows for equity of care at all stages of the disease by facilitating access to stroke unit (SU). Because telestroke allows information skills and responsibilities to be shared between practitioners during all procedures (teleconsultation, teleexpertise, teleassistance and remote monitoring). The implementation of telemedical tools requires precise specifications and defined procedures in which the role of each participant is predetermined (emergency physicians, radiologists, neurologists, etc.). Telestroke models can be adapted according to the needs of each region and the resources available (imaging platforms, emergency room, SU, interventional neuroradiology, etc.). It is common practice to separate the acute phase studies, carried out pre-hospital or in hospital (from the call to the emergency services, to the sending of ambulances equipped with video technology or even an on-board scanner), from studies carried out in the chronic phase. Likewise, treatment may be fragmented (access to thrombolysis only), or completely integrated, organizing the entire stroke treatment pathway. The majority of telestroke studies concerns acute management. There have been few socioeconomic studies to determine the true impact of telestroke in medical and economic terms. Telemedicine applied to stroke not only contributes to the substitution effect due to limited resources, but more importantly to the dissemination of knowledge and skills for optimal management of the right patient, at the right time, in the right place and with appropriate treatment. Telestroke is a response to the scarcity of medical resources, an aid in the face of the technical nature of stroke patient management, and thus contributes to equal access to care and the overall efficiency of the healthcare system.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Télémédecine, Télé-AVC, Infarctus cérébral, Hémorragie cérébrale, Thrombolyse, Thrombectomie, Unité neurovasculaire

Keywords : Telemedicine, Telestroke, Cerebral infarction, Cerebral hemorrhage, Thrombolysis, Thrombectomy, Stroke unit


Plan


 Séance du 11 février 2020.


© 2020  l'Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.