Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Particularités de l’expertise médico-légale en matière de non-consommation du mariage - 09/08/20

Particularities of the expertise of unconsummated marriage

Doi : 10.1016/j.sexol.2020.02.001 
W. Ben Amar, N. Feki , M. Zribi, H. Ennouri, Z. Khemakhem, Z. Hammemi, S. Maatoug
 Service de médecine légale, hôpital Habib Bourguiba Sfax, rue Al Firdaws, 3029 Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

En Tunisie, le mariage non consommé peut constituer un motif légal de divorce au titre du préjudice que subit le conjoint. Le médecin expert est sollicité afin de statuer sur la capacité de l’un ou des deux époux, d’accomplir des relations sexuelles.

But de l’étude

Notre objectif était de mettre en exergue, les particularités de ce type d’expertise ainsi que les difficultés qu’elle pose.

Méthodes

Une étude rétrospective des dossiers d’expertises médico-légales réalisées dans le cadre d’affaires de divorce pour préjudice au motif de mariage non consommé, colligés au sein du service de médecine légale de l’hôpital Habib Bourguiba de Sfax durant une période de 12 ans, allant de 2006 à 2018.

Résultats

Nous avons colligé 28 expertises répondant aux critères d’inclusion. L’âge moyen des époux était de 41,77 ans et celui des épouses était de 33,14 ans. À la lumière des données de l’interrogatoire, de l’examen physique et des examens paracliniques, les experts ont conclu à la présence d’une dysfonction érectile comme étiologie du mariage non consommé dans 18 % des cas, d’une éjaculation précoce dans 11 % des cas et d’un vaginisme dans 7 % des cas. L’étiologie psychiatrique a été retenue dans 25 % des cas. Toutefois, dans 39 % des cas, aucune étiologie n’a pu être identifiée.

Conclusion

Établir le diagnostic de la non-consommation de mariage et en identifier la cause constituent un grand défi pour le médecin expert. Celui-ci doit obéir à une stratégie médico-légale rigoureuse et agir en toute rigueur et probité, notamment à l’égard des examens invasifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

In Tunisia, unconsummated marriage can be a legal ground for divorce under loss incurred by a spouse. The medical expert is asked to rule on the ability of one or both spouses to perform sexual relations.

Aims

We aim to highlight the particularities of this type of expertise as well as the difficulties it poses.

Methods

A retrospective study was conducted at the department of Forensic Medecine of the Hospital Habib Bourguiba of Sfax, consisting in the review of the files of medico-legal reports of divorce cases for loss incurred on the ground of unconsummated marriage, during a period of 12 years (2006–2018).

Results

Twenty-eight expert reports meeting inclusion criteria were collected. The average age of the male spouses was 41.77 years and that of the wives was 33.14 years. In the light of the data from the interrogation, the physical examination and the para-clinical examinations, the experts concluded the presence of an erectile dysfunction as an etiology of unconsummated marriage in 18% of cases, a premature ejaculation in 11% of cases and a vaginismus in 7% of cases. The psychiatric etiology was retained in 25% of the cases. However, in 39% of cases, no etiology of unconsummated marriage could be identified.

Conclusion

To establish the diagnosis of the sexual dysfunction responsible for an unconsummated marriage and to look for the etiology constitutes a great challenge for the expert who must comply with a rigorous medico-legal strategy and act with all diligence especially regarding invasive complementary examinations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mariage non consommé, Dysfonction érectile, Vaginisme, Expertise, Préjudice, Divorce

Keywords : Unconsummated marriage, Erectile dysfunction, Vaginismus, Expertise, Prejudice, Divorce


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 3

P. 130-136 - juillet 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le parcours de soin des auteurs d’infraction à caractère sexuel : de la décision de justice à la prise en charge thérapeutique
  • C. Le Bodic
| Article suivant Article suivant
  • Les érections priapiformes : que doit savoir et faire un sexologue ?
  • P. Bondil, D. Carnicelli

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.