Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse en IRM cérébrale fonctionnelle de l’effet paradoxal du Zolpidem dans un syndrome catatonique associé à une encéphalite à anticorps anti-NMDA récepteur - 08/09/20

Doi : 10.1016/j.neurol.2020.01.134 
Aurélien Freiherr von Seckendorff 1, , Clémence Marois 1, Pierre Jaquet 1, Alexandre Morin 2, Julie Bernard 2, Laurent Cohen 2, Sophie Demeret 1
1 Unité de réanimation neurologique, département de neurologie, hôpitaux universitaires Pitié-Salpêtrière - Charles-Foix, Paris 
2 Département de neurologie, hôpitaux universitaires Pitié-Salpêtrière - Charles-Foix, Paris 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les encéphalites à anticorps anti-NMDA récepteur peuvent se compliquer d’une catatonie. Le Zolpidem permet une levée de ce syndrome clinique, associée à des modifications de l’activité cérébrale de repos en IRM fonctionnelle.

Observation

Nous rapportons le cas d’une patiente de 28 ans, hospitalisée en réanimation pour une encéphalite à anticorps anti-NMDAr, révélée par un syndrome confusionnel aigu avec hallucinations, compliqué d’un état de mal épileptique. Le traitement a consisté en une cure d’immunoglobulines intraveineuses (2g/kg), 10 grammes de méthylprednisolone, 10 échanges plasmatiques et du Rituximab. Malgré l’amélioration de la vigilance, persistait une stupeur, une catalepsie, une prise de posture et un mutisme, posant le diagnostic de syndrome catatonique (30/69 sur l’échelle de cotation de Bush-Francis (BF)). La réalisation d’un test au zolpidem (20mg par sonde nasogastrique) a permis une levée du syndrome catatonique (BF à 6/69) 40minutes après la prise. Cet effet était reproductible. Une IRM cérébrale fonctionnelle de repos a été réalisée avant puis après test au zolpidem. Après test, elle mettait en évidence une augmentation de la corrélation entre les régions préfrontales, le cortex cingulaire antérieur, l’aire motrice supplémentaire et les autres aires cérébrales. Un traitement par benzodiazépines au long cours a été introduit, permettant la levée durable de la catatonie et le début d’une rééducation cognitive en hospitalisation. L’évolution à 2 mois était favorable.

Discussion

Les encéphalites anti-NMDA peuvent se présenter comme des syndromes catatoniques sévères. Le Zolpidem et les benzodiazépines permettent une amélioration spectaculaire de ces symptômes cliniques. L’IRM fonctionnelle de repos suggère une activation ou une levée d’inhibition par le Zolpidem de certaines aires cérébrales. Le syndrome catatonique pourrait être en partie lié à une dysfonction de certaines régions cérébrales, en particulier préfrontales. La physiopathologie de cet effet paradoxal reste mal connue.

Conclusion

Dans le syndrome catatonique lié aux encéphalites anti-NMDA, l’administration de Zolpidem peut permettre une levée de la catatonie et modifier l’activité de certaines aires cérébrales au repos en IRM fonctionnelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Zolpidem, IRM cérébrale fonctionnelle, Catatonie


Plan


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 176 - N° S

P. S35-S36 - septembre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Résistance à la protéine C dans l’hypertension intracrânienne idiopathique : à propos d’un cas
  • Amina Med Bouteben, Malika Louanchi, Nadia Toubal
| Article suivant Article suivant
  • Spectre des neuromyélites optiques : aspects clinico-paracliniques et évolutives des NMO positives et négatives
  • Zaynab Abdulhakeem, El Belhadji Iatissam, Ferrassi Imane, Salma Bellakhdar, Hicham El Otmani, Bouchra El Moutawakil, Mohammed Abdoh Rafai

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.