Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Télémédecine : une solution d’avenir pour l’insuffisance cardiaque ? - 11/10/20

Telemedicine: A promising solution for heart failure ?

Doi : 10.1016/j.banm.2020.07.034 
M. Desnos a, , P. Jourdain b
a Département de cardiologie adulte, hôpital Marie-Lannelongue, 133, avenue de la Résistance, 92350 Le Plessis-Robinson, France 
b Service de cardiologie, hôpital universitaire Paris Sud, site Kremlin-Bicêtre, 78, avenue du Général-Leclerc, 94275 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L’insuffisance cardiaque, malgré les progrès thérapeutiques considérables, reste une maladie fréquente, grave et coûteuse, notamment en raison des réhospitalisations très fréquentes et la télémédecine (pratique médicale à distance), grâce aux avancées majeures des technologies de l’information et de la communication, apparaît comme une solution prometteuse pour l’amélioration de sa prise en charge. La France reconnaît depuis dix ans cinq actes de télémédecine, dont la télésurveillance qui a été très étudiée dans la défaillance cardiaque, car elle permet de dépister précocement les signes avant-coureurs de décompensation et d’éviter ainsi, via une adaptation thérapeutique, une réadmission. La surveillance de multiples paramètres physiologiques, invasifs et non invasifs, est actuellement possible grâce à de nombreux outils (support téléphonique structuré, objets connectés à domicile, dispositifs médicaux implantables à visée thérapeutique ou diagnostique) avec des innovations continuelles (par exemple, objets connectés portables). Bien que le résultat de dizaines d’essais cliniques randomisés soit divergent (en raison notamment de la complexité de la surveillance à distance et de l’hétérogénéité des techniques employées), les différentes méta-analyses montrent un bénéfice médical et économique de la télésurveillance. C’est pourquoi en attendant les résultats des études en cours, en particulier en France, notre pays a mis en place pour la première fois, une expérience en vie réelle (programme ETAPES). Malgré les nombreuses questions non résolues, la télémédecine, associée aux progrès de l’intelligence artificielle, représente une potentialité énorme pour la prise en charge future de l’insuffisance cardiaque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Heart failure, despite considerable therapeutic progress, remains a frequent, serious and costly disease, particularly because of the very frequent readmissions. Thanks to major advances in information technology and communication, telemedicine (remote medical practice), appears as a promising solution for the improvement of its care. Since ten years, France approved five telemedicine procedures, including telemonitoring, which has been extensively studied for heart failure. It enables the detection early signs of cardiac decompensation and thus, through therapeutic adaptation, avoid hospital readmission. The monitoring of multiple physiological parameters, invasive and non-invasive, is currently possible thanks to many tools (structured telephone support, standalone devices, cardiac implantable devices for therapeutic or diagnostic purposes) with continuous innovations (e.g. wearable devices). Although the result of dozens of randomized clinical trials is divergent (due in particular to the complexity of telemonitoring and the heterogeneity of the techniques used), the different meta-analyzes show a medical and economic benefit of remote monitoring. That is why, pending the results of studies in progress, particularly in France, our country has set up for the first time a real-life experience (ETAPES program). Despite the many unanswered questions, telemedicine, combined with advances in artificial intelligence, represents a huge potential for future management of heart failure.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Insuffisance cardiaque, Réhospitalisations, Télémédecine, Télésurveillance, Intelligence artificielle

Keywords : Heart failure, Rehospitalisations, Telemedicine, Telemonitoring, Artificial intelligence


Plan


 Séance du 11 février 2020.


© 2020  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 204 - N° 8

P. 817-825 - octobre 2020 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les anévrysmes et dissections héréditaires de l’aorte ascendante. Aspects physiopathologiques, cliniques, syndromologie et classification
  • J. Albuisson, A. Legrand, C. Billon, J.-M. Mazzella, M. Frank, S. Adham, X. Jeunemaitre
| Article suivant Article suivant
  • Télémédecine et accident vasculaire cérébral : « Rôle de la télémédecine dans les accidents vasculaires cérébraux »
  • E. Medeiros De Bustos, R. Ohannessian, B. Bouamra, T. Moulin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.