Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Traitement de la lithiase de la voie biliaire principale - 12/11/20

[40-965]  - Doi : 10.1016/S0246-0424(20)76475-7 
N. Beghdadi a, M.-A. Allard a, , G. Pittau a, I. Boytchev b, A. Sa Cunha a
a Centre hépato-biliaire, Hôpital Paul-Brousse, 14, avenue Paul-Vaillant-Couturier, 94800 Villejuif, France 
b Service de gastro-entérologie, Hôpital du Kremlin-Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La lithiase biliaire est une maladie fréquente qui résulte le plus souvent de la précipitation de cristaux de cholestérol au niveau de la vésicule biliaire. La migration spontanée d'un calcul dans la voie biliaire principale peut entraîner une symptomatologie variable allant de l'absence de symptôme à des tableaux plus bruyants de types colique hépatique, pancréatite aiguë, ictère ou angiocholite. Les principaux signes cliniques retrouvés sont la douleur, la fièvre et l'ictère associés à l'apparition d'une cholestase ictérique sur le plan biologique. La cholangio-imagerie par résonance magnétique (IRM) met en évidence une dilatation de la voie biliaire principale avec présence d'une image de defect dans la voie biliaire principale. L'échoendoscopie n'est réalisée que lorsqu'un traitement par cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) avec extraction de calculs peut être fait dans le même temps. La cholécystectomie cœlioscopique au décours est indiquée, pour prévenir la survenue de complications biliaires. Grâce aux progrès récents du traitement endoscopique, la CPRE s'est substitué au traitement chirurgical dans la plupart des centres. La chirurgie de la lithiase de la voie biliaire principale (LVBP) reste possible à condition d'avoir une expertise chirurgicale suffisante et des conditions locales favorables (voie biliaire large) ou après échec de l'approche endoscopique (calcul impacté, empierrement, anse en Y). Enfin, le traitement combiné (CPRE et cholécystectomie cœlioscopique) dans le même temps permet de diminuer la durée d'hospitalisation et de faciliter le cathétérisme de la papille.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Lithiase biliaire, Voie biliaire principale, Cholécystectomie, Cholangio-IRM, CPRE, Cholédocoscopie


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Traitement des complications de la cholécystectomie
  • L. Chiche, C. Letoublon
| Article suivant Article suivant
  • Cancers de la vésicule biliaire. Technique chirurgicale
  • A. Gainant, M. Mathonnet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.