Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Fractures du calcanéus - 12/11/20

[14-094-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0521(20)42052-2 
J. Lucas y Hernandez a,  : Praticien hospitalier, M. Helix-Giordanino b, O. Laffenêtre c
a 7L2 -Tripode-Pellegrin, CHU de Bordeaux, place Amélie-Raba-Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b Centre du pied, 68, rue du Commandant-Rolland, 13008 Marseille, France 
c Clinique Blomet, 136, rue Blomet, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 12
Iconographies 17
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les fractures du calcanéus représentent 1 à 2 % de l'ensemble des fractures. Elles touchent surtout l'homme jeune (40 ans). Elles se divisent en deux sous-groupes : les fractures thalamiques, touchant l'articulation talocalcanéenne (75 % des cas), et les fractures extrathalamiques, touchant la grosse tubérosité, le processus antérieur ou le sustentaculum tali (25 % des cas). Leur diagnostic, suspecté cliniquement, est affirmé par la radiologie mais surtout par la tomodensitométrie qui devient l'examen incontournable avec ses reconstructions en 3D. Le but du traitement est de prévenir les complications à long terme que sont l'arthrose talocalcanéenne et le cal vicieux extra-articulaire des fractures déplacées, en évitant les problèmes cicatriciels et cutanés. La localisation de la fracture et l'importance de son déplacement permettent de faire le choix entre un traitement chirurgical ou non. Les traitements orthopédiques s'adressent aux fractures peu ou non déplacées, ou aux contre-indications chirurgicales, en gardant à l'esprit qu'un cal vicieux calcanéen (extra-articulaire) conduit à des séquelles graves, et qu'un cal vicieux thalamique (articulaire) entraîne presque constamment une arthrose talocalcanéenne. Au stade séquellaire, le seul traitement d'une arthrose talocalcanéenne symptomatique est l'arthrodèse. Les traitements chirurgicaux se divisent en trois grandes catégories : les ostéosynthèses à foyer fermé (enclouage centromédullaire, relèvement-enclouage associé parfois à un ballon d'expansion sous contrôle radiographique ou un contrôle arthroscopique), les ostéosynthèses à foyer ouvert (voies d'abord latérales élargies ou du sinus du tarse, synthèse a minima par vis et/ou broches, ou par plaques), et l'arthrodèse réalisée d'emblée. Que le traitement soit conservateur ou chirurgical, il faut prévenir le patient qu'une fracture du calcanéus, surtout si elle est articulaire, est une fracture grave ; elle peut entraîner de lourdes séquelles, et son traitement chirurgical par une voie d'abord large latérale peut évoluer vers des problèmes cutanés et infectieux. En conséquence, la surveillance et les suites sont longues, et elles aboutissent parfois à des interventions itératives. Cependant de nouvelles techniques percutanées permettent de diminuer ces risques avec de meilleurs résultats qu'avec un traitement conservateur.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Thalamus, Articulation talocalcanéenne, Cals vicieux thalamiques, Cals vicieux calcanéens, Arthrodèse talocalcanéenne


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Lésions ostéochondrales du dôme du talus (LODA)
  • O. Laffenêtre, R. Mariey, P. Golano, D. Chauveaux
| Article suivant Article suivant
  • Luxations des tendons fibulaires
  • A. Meyer, F. Khiami, É. Rolland

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.