Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychanalyse et pharmacopsychologie - 20/11/20

Psychoanalysis and pharmacopsychology

Doi : 10.1016/j.amp.2020.10.006 
Thomas Lepoutre a, b,
a CRPMS, EA 3522, université de Paris, France 
b Établissement Public de Santé Érasme, 143, avenue Armand-Guillebaud, 92161 Antony, France 

Centre de recherches psychanalyse, médecine et société, bâtiment Olympe de Gouges, 8, rue Albert-Einstein, 75013 Paris, FranceCentre de recherches psychanalyse, médecine et société, bâtiment Olympe de Gouges8, rue Albert-EinsteinParis75013France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Friday 20 November 2020

Résumé

Objectifs

Il est courant de dépeindre la psychanalyse et la psychopharmacologie comme deux approches du fait psychique théoriquement contradictoires. Cet article entend démontrer, à travers un regard historique, qu’à l’opposé du cloisonnement actuel des deux domaines, les deux champs ont partagé à l’origine, dans leur moment d’émergence, bien plus qu’il n’y paraît.

Méthode

Pour ce faire, l’article propose de revenir sur l’avènement simultané de la « pharmacopsychologie » sous la plume de Kraepelin et de la « métapsychologie » sous la plume de Freud. Les projets respectifs des deux « pères » de la psychiatrie moderne, avec leurs nombreuses interactions, sont analysés en leur complexité, en recourant à une analyse précise des grands textes, pour certains inédits en français, du corpus kraepelinien et freudien. Cela permet d’envisager, en un second temps, aussi bien l’espoir que Freud a placé dans l’avenir de la pharmacologie que le destin de la psychanalyse à l’ère des neuroleptiques.

Résultats

Au-delà de leur naissance conjointe, il est frappant de constater que métapsychologie et psychopharmacologie connaissent toutes deux un développement parallèle fait, parfois, de synergies inattendues. La « relation symbiotique » existant un temps entre les deux disciplines, l’une aidant l’autre et réciproquement, mérite donc d’être analysée selon ses différentes implications cliniques et théoriques.

Discussion

Si les nouveaux agents pharmacologiques ont été salués par les psychanalystes pour les nouvelles possibilités psychothérapeutiques qu’ils leur ouvraient, leur accueil favorable au plan pratique s’est également doublé d’une réception parfois complaisante au plan de la théorie psychanalytique elle-même, laquelle a parfois eu l’ambition de rendre compte « métapsychologiquement » des effets pharmacologiques. Une strate de réception sans doute plus porteuse a prolongé l’histoire de cette relation synergique en mettant par ailleurs au jour les enjeux extra-pharmacologiques des prescriptions psychotropes, lesquelles se chargent toujours de significations contextuelles et engagent systématiquement autre chose que l’action pharmacologique propre, se répercutant sur la relation médecin-malade.

Conclusions

De nombreuses articulations, passées et présentes, invitent en réalité à déjouer le cloisonnement artificiel des deux champs – notamment pour mieux mettre en valeur, aujourd’hui, les facteurs psychodynamiques à l’œuvre dans toute intervention psychopharmacologique. De plus amples recherches méritent d’être entreprises pour mieux comprendre psychanalytiquement les aspects non-pharmacologiques qui renforcent ou inhibent les effets spécifiquement pharmacologiques, modèrent l’adhésion au traitement, et médiatisent l’alliance thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

Although it is easy to portray psychoanalysis and psychopharmacology as separate and contradictory approaches of the psychic phenomena, the aim of this paper is to highlight that the two disciplines have shared a common historical context, some epistemological traits, and even some theoretical alliance at their very beginnings and during the 20th century.

Methods

In order to achieve this objective, the article re-examines through an historical perspective both Emil Kraepelin's very first experimental project of a genuine “pharmacopsychology”, and Sigmund Freud's invention of “metapsychology”, which were formed almost simultaneously. Through an in-depth analysis of the main texts in the Freudian and the Kraepelinian corpus (some of which have not been translated into French), we analyze the theoretical frameworks of the two so-called “fathers” of modern psychiatry, as well as their complex interactions. This leads to explore, as a second step, why Freud himself envisioned with hopeful optimism the coming era of psychopharmacology, and why psychoanalysis initially expressed a positive attitude towards the burgeoning influence of pharmacological psychiatry.

Results

Strikingly, before the shift in our field from the subjectivity-oriented psychiatry to the more scientific model of the biological psychiatry, metapsychology and pharmacopsychology have grown side by side, with many unintended mutual synergies. This is especially true during the 1950s, when psychoanalysts had come to dominate the whole psychiatric field at the same time as psychopharmacology had begun its revival, thanks to the chlorpromazine discovery. The historical examination of this symbiotic relationship existing for a limited time between the two fields leads to understand how and why they interacted together, both from a practical and theoretical points of view.

Discussion

Although some psychoanalysts simply acknowledged that the new pharmacological medications were indispensable for helping difficult patients make use of psychotherapy, and advocated therefore the integration of psychological and biological treatment modalities, many others intended to offer in addition some psychoanalytic hypothesis for the pharmacological effects, and proposed the metapsychology as a useful explanatory tool for examination of drug effects upon the psychic apparatus. More interestingly, psychoanalytical framework has also contributed to highlight the many oft-neglected clues that speak powerfully to the influence of psychological and interpersonal factors in psychopharmacology. Because the pure pharmacology of drugs can hardly account for all the clinically observable effects, psychoanalysts have invited to acknowledge some extra-pharmacological factors, like the nature of the patient's relationship to the physician and their attitude toward the drug that may play a crucial role in psychiatric treatment outcome.

Conclusions

Many interactions encourage a breaking down of barriers, in order to emphasize the psychology of psychopharmacology, and to specify the therapeutic effects that are connected with the use of psychotropic drugs beyond their pharmacologic specificity. Further research needs today to be done – related to patients’ expectancies, treatment preferences, drugs’ prescientific representations, etiological beliefs, and their positive or adverse effects on therapeutic alliance and outcomes – to better understand how nonpharmacologic aspects of medications play a crucial role in psychiatric treatment. This could help to clarify the modalities of the psychological and biological treatments association.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épistémologie, Histoire de la psychiatrie, Métapsychologie, Psychanalysen, Psychologien, Psychopharmacologie

Keywords : Kraepelin E., Freud S., Psychopharmacology, Psychoanalysis, Epistemology, History of psychiatry


Plan


© 2020  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.