Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La conciliation médicamenteuse : un outil de correction des erreurs médicamenteuses chez les patients atteints d’hypertension pulmonaire ? - 09/06/21

Doi : 10.1016/j.rmr.2021.02.027 
B. Querin 1, , R. Rainone 1, L. Othily 1, S. Raspaud 1, M. Humbert 2, X. Jais 2, M.C. Chaumais 1
1 Service de pharmacie, Hôpital Bicêtre AP-HP, Le Kremlin-Bicêtre, France 
2 Service de pneumologie, Hôpital Bicêtre AP-HP, Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) et l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique (HTP-TEC) sont deux maladies vasculaires pulmonaires rares et sévères nécessitant un double circuit de prescription et dispensation des médicaments, à haut risque d’erreur. La conciliation médicamenteuse [1] (CM) assure la continuité de la prise en charge médicamenteuse (PEC) par le recueil exhaustif des traitements pris par le patient à l’admission et la confrontation avec les prescriptions hospitalières en vue d’identifier des écarts involontaires considérés comme des erreurs médicamenteuses (EM). L’objectif de cette étude était d’identifier si la CM permettait de détecter et corriger les EM chez les patients hospitalisés pour un 1er bilan d’HTAP ou d’HTP-TEC.

Méthodes

Cette étude prospective du 30 septembre 2019 au 17 janvier 2020 concernait les patients majeurs hospitalisés dans le centre de référence de l’hypertension pulmonaire pour un 1er bilan. Le nombre, le type et la gravité [2] des EM ont été évalués. À l’admission, le recueil des médicaments a été réalisé, suivi d’une analyse pharmaceutique de la prescription hospitalière et d’une identification des EM. À la sortie, une identification des EM a été réalisée entre les ordonnances de sorties du patient et ses médicaments pris avant et pendant l’hospitalisation. Une synthèse des traitements modifiés, ajoutés ou supprimés était transmise au patient pour ses professionnels de santé en ville.

Résultats

La CM a été effectuée pour 34 patients (âge médian : 66 ans [42 ; 84] ; 56 % de femmes et 35 % d’HTAP) (Tableau 1).

Conclusions

La CM permet de détecter et corriger les EM en réduisant leur nombre et leur gravité entre l’admission et la sortie. Elle introduit aussi un lien entre la ville et l’hôpital afin d’assurer la continuité de la PEC.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mot clé : Circulation


Plan


© 2021  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 6

P. 581 - juin 2021 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Regulation of Type I cytokine receptors as a target for pulmonary arterial hypertension treatment?
  • E.M. Jutant, L. Tu, B. Le Vely, R. Thuillet, M. Humbert, C. Guignabert, A. Huertas
| Article suivant Article suivant
  • Régulation épigénétique de la dysfonction endothéliale dans la maladie veineuse thromboembolique
  • M. Pilard, S. Robin, F. Couturaud, C.A. Lemarie

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.