S'abonner

Prévention des risques liés à un usage inapproprié/consommation inutile des médicaments - 17/02/22

Doi : 10.1016/j.therap.2021.12.020 
Jean-Luc Cracowski a, , Sophie Muller b, Isabelle Anglade c, 1, Gilles Bonnefond d, 1, Béatrice Bouhanick e, 1, Sylvain Bouquet f, 1, Sandrine Cabut g, 1, Pascale Daynès h, 1, Bernard Denis h, 1, Dorothée Durand i, 1, Annie-Pierre Jonville-Béra j, 1, Amir Lahouegue k, 1, Magali Léo l, 1, Joëlle Micallef m, 1, Mathieu Molimard n, 1, Catherine Penfornis o, 1, Valérie Querol-Ferrer i, 1
a Centre Régional de Pharmacovigilance de Grenoble, Université Grenoble Alpes, 38043 Grenoble, France 
b GSK France, 92500 Rueil-Malmaison, France 
c DGS, 75007 Paris, France 
d Syndicat des pharmaciens d’officine, 75009 Paris, France 
e Service d’hypertension artérielle et thérapeutique PCVM, UMR 1027, université de Toulouse 3, CHU de Rangueil, 31059 Toulouse, France 
f Collège de médecine générale, 75017 Paris, France 
g Le Monde, 75013 Paris, France 
h Formation recherche, Union Francophone Patients partenaire, 75012 Paris, France 
i LEEM, 75017 Paris, France 
j CRPV, CHRU de Tours, 37044 Tours, France 
k Pharmacovigilance et information médicale, AstraZeneca, 92400 Courbevoie, France 
l Renaloo, 75013 Paris, France 
m Pharmacologie Aix-Marseille universités, CRPV, CEIP-Addictovigilance, 13005 Marseille, France 
n Université Bordeaux, INSERM, BPH, U1219, pharmacoépidémiologie, 33000 Bordeaux, France 
o Sanofi, 91385 Chilly-Mazarin, France 

Auteur correspondant. Centre Régional de Pharmacovigilance, université Grenoble Alpes, 38043 Grenoble, France.Centre Régional de Pharmacovigilance, université Grenoble AlpesGrenoble38043France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Le mésusage est défini dans le Code de santé publique comme une utilisation intentionnelle et inappropriée d’un médicament ou d’un produit, non conforme à l’autorisation de mise sur le marché ou à l’enregistrement ainsi qu’aux recommandations de bonnes pratiques. On retrouve un acteur ou plus souvent l’interaction de plusieurs acteurs parmi lesquels le patient, ses aidants, le ou les prescripteurs et le ou les dispensateurs. Le mésusage est fréquent, il est source d’effets indésirables médicamenteux dont une partie importante est évitable. Des médicaments initialement prescrits ou dispensés dans le cadre de leur autorisation de mise sur le marché (AMM) peuvent également faire l’objet de dépendance primaire et de détournement. Les entreprises qui exploitent un médicament sur le territoire national déclarent auprès de l’ANSM et mettent en place des mesures pour limiter l’usage non conforme de leurs produits. Récemment, le contexte de la pandémie coronavirus-19 (COVID-19) a mis en lumière l’influence et l’impact sociétal du mésusage médicamenteux. Le constat de l’existence d’un mésusage systémique, de l’impossibilité de proposer des solutions simplistes nous amène à proposer deux principaux axes d’amélioration de l’information et de la formation des usagers et des professionnels de santé sur les médicaments dans le cadre d’interventions multi-facettes : la prévention du mésusage, d’une part, son identification et sa prise en charge, d’autre part.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Mésusage, Médicament, Autorisation de mise sur le marché, Formation, Information


Plan


 Les articles, analyses et propositions issus des Nouveaux Ateliers de Giens sont ceux des auteurs et ne préjugent pas des propositions de leur organisation.


© 2022  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 77 - N° 1

P. 69-78 - janvier 2022 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Health crisis: What opportunities for clinical drug research?
  • Dominique Deplanque, Stanislas Cviklinski, Marc Bardou, Florence Ader, Hervé Blanchard, Philippe Barthélémy, Isabelle David, Eric D’Ortenzio, Hélène Espérou, Odile Launay, Milan Lazarevic, Philippe Lechat, Françoise Lethiec, Yves Levy, David Pérol, Virginie Rage, Matthieu Roustit, Gabriel Thabut
| Article suivant Article suivant
  • Prevention of risks associated with inappropriate use/unnecessary consumption of medicines
  • Jean-Luc Cracowski, Sophie Muller, Isabelle Anglade, Gilles Bonnefond, Béatrice Bouhanick, Sylvain Bouquet, Sandrine Cabut, Pascale Daynès, Bernard Denis, Dorothée Durand, Annie-Pierre Jonville-Béra, Amir Lahouegue, Magali Léo, Joëlle Micallef, Mathieu Molimard, Catherine Penfornis, Valérie Querol-Ferrer

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.