S'abonner

Quelles actions pour lutter contre la désinformation sur les produits de santé ? - 19/11/23

Doi : 10.1016/j.therap.2023.10.004 
Joëlle Micallef a, Hervé Maisonneuve b, , Sophie Muller c, Mathieu Molimard d, Bernard Bégaud e, 1, Sandrine Cabut f, 1, Mina Daban g, 1, Milou-Daniel Drici h, 1, Chantal Gatignol i, 1, Anne Grumblat j, 1, Catherine Guaspare-Cartron k, 1, Bruno Lasserre l, 1, Adel Mebarki m, 1, Catherine Pons n, 1, Frédérique Prabonnaud o, 1, Catherine Raynaud p, 1, Olivier Saint-Lary q, 1
a Service de pharmacologie clinique et pharmacosurveillance, centre régional de pharmacovigilance, AP–HM, 13005 Marseille, France 
b Consultant, 30 rue Faidherbe, 75011 Paris, France 
c GSK, direction médicale, 92150 Rueil-Malmaison, France 
d Service de pharmacologie médicale, CHU de Bordeaux, 33000 Bordeaux, France 
e Collège santé, université de Bordeaux, 33076 Bordeaux cedex, France 
f Le Monde, 75013 Paris, France 
g LMC France, 13000 Marseille, France 
h Département de pharmacologie clinique, hôpital Pasteur, université Côte d’Azur, 06001 Nice, France 
i SG-CIPDR/MIVILUDES, 75008 Paris, France 
j Pôle pharmaceutique, CHRU Jean-Minjoz, 25030 Besançon, France 
k Groupe d’études des méthodes de l’analyse sociologique de la Sorbonne, 75017 Paris, France 
l Conseil d’État, 75001 Paris, France 
m Kap Code, 75002 Paris, France 
n Roche, unité pharmacovigilance, 92100 Boulogne-Billancourt, France 
o Journaliste santé, 75000 Paris, France 
p Pfizer, affaires publiques, 75014 Paris, France 
q Primary Care and Prevention Team, CESP, University Paris-Saclay, UVSQ, Inserm U1018, University Paris-Saclay, 94800 Villejuif, France 

30, rue Faidherbe, 75011 Paris, France.30, rue FaidherbeParis75011France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Sunday 19 November 2023
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

La place croissance du numérique, des réseaux sociaux, la multiplicité des canaux et la volumétrie des informations, la place du médicament désormais objet sociétal, ainsi qu’une parole publique insuffisante et peu adaptée aux situations d’incertitude sont autant de constats ayant motivé le thème de cette table ronde. Apres avoir échangé autour de la définition de la désinformation qui ne se limite pas aux fake news, et autour des contributeurs intentionnels ou non de la désinformation, les participants de cette table ronde ont émis neuf recommandations (R) pour lutter contre la désinformation sur les produits de santé : la création d’une plateforme collaborative « information/formation sur les produits de santé », plateforme avec 5 qualités majeures : accessibilité, flexibilité, objectivités, transparence et indépendance et avec des supports adaptés aux différentes cibles (R1) ; promouvoir les connaissances de base sur les produits de santé : éducation/formation afin de restaurer l’image particulièrement dégradée du médicament et de former le public à utiliser de manière appropriée des notions de base (R2) ; renforcer la parole publique partant du constat que l’information est la principale arme contre la désinformation ; la coordination de la communication des différentes institutions doit rendre plus audible la parole publique, clarifier les messages institutionnels, les rendre les plus factuels et les hiérarchiser (R3) ; savoir communiquer avec les bons codes et outils (R4) ; développer la recherche sur la communication dans le domaine des produits de santé (R5) ; se doter d’outils d’identification précoce et de régulation (R6) ; maîtriser les contenus en développant l’esprit critique (R7) ; définir les critères de qualité des sources d’information (R8) ; identifier, évaluer et référencer les initiatives pour le public qui pourraient être implémentées sur la plateforme (R9)

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Médicament, Désinformation, Fake news, Réseaux sociaux, Parole publique


Plan


 Les articles, analyses et propositions issus des Ateliers de Giens sont ceux des auteurs et ne préjugent pas des propositions de leur organisation.


© 2023  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.