S'abonner

Le resurfaçage patellaire d’un deuxième côté lors d’une prothèse totale de genou pourrait ne pas être nécessaire même s’il a été effectué du premier côté - 02/04/24

Patellar resurfacing might not be mandatory in contralateral second total knee replacement even if performed during replacement of the first knee

Doi : 10.1016/j.rcot.2024.02.010 
Baptiste Picart, Angelos Scaltsas, Nicolas Pujol
 Centre hospitalier de Versailles, service de chirurgie orthopédique, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France 

Nicola Pujol, Centre hospitalier de Versailles, service de chirurgie orthopédique, 177, rue de Versailles, 78150 Le Chesnay, France.Centre hospitalier de Versailles, service de chirurgie orthopédique177, rue de VersaillesLe Chesnay78150France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 02 April 2024

Résumé

Introduction

La pertinence ou la nécessité de réaliser un resurfaçage patellaire lors de l’implantation d’une prothèse totale de genou (PTG) n’est pas clairement établie. L’objectif de l’étude était de comparer les résultats cliniques et fonctionnels de patients opérés d’un côté par PTG avec resurfaçage rotulien et de l’autre côté par PTG sans resurfaçage patellaire. L’hypothèse était qu’il n’y avait pas de différence entre les deux côtés opérés.

Méthode

Il s’agit d’une cohorte rétrospective de patients opérés pour gonarthrose d’un deuxième côté par PTG sans resurfaçage patellaire (PTG R−) et ayant pour antécédent une première arthroplastie totale de genou controlatérale avec resurfaçage rotulien (PTG R+). Vingt patients consécutifs ayant eu une deuxième PTG de première intention étaient leur propre groupe témoin (40 genoux). L’âge moyen était de 75,9 ans±6,2. Les scores Iwano étaient comparables. Le délai moyen entre les deux interventions était de 20,6 mois±11,9.

Résultats

Il n’y avait pas de différence sur les scores SF-36, KOOS et Lillois entre le genou droit et le genou gauche. Soixante-cinq pour cent des patients étaient incapables de différencier leurs genoux dans les activités de la vie quotidienne.

Conclusion

L’évaluation de notre cohorte ne permettait pas de différencier les résultats avec et sans resurfaçage, montrant les limites du resurfaçage sur le gain fonctionnel précoce après PTG primaire. Il ne serait donc pas indispensable de le réaliser, même lorsque que celui-ci a été fait du premier côté.

Niveau de preuve

IV ; Étude de cohorte rétrospective.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

The appropriateness or necessity of patellar resurfacing in total knee arthroplasty (TKA) is not clearly established. The objective of the present study was to compare the clinical and functional results of patients operated on one side by TKA with patellar resurfacing and on the other side by TKA without patellar resurfacing. The hypothesis was that there was no difference in results between the two sides.

Method

This was a retrospective cohort of patients operated on by TKA without patellar resurfacing (TKA R−) in a second osteoarthritic knee after contralateral TKA with patellar resurfacing (TKA R+). Twenty consecutive patients who underwent second primary TKA constituted their own control group (40 knees). Iwano scores were comparable. Mean age was 75.9±6.2years. Mean time between the two procedures was 20.6±11.9months.

Results

There were no differences in SF-36, KOOS or Lillois scores between the right and left knees. Sixty-five percent of patients were unable to differentiate the performance their knees in activities of daily living.

Conclusion

The present study did not differentiate results according to patellar resurfacing, showing the limitations of resurfacing on early functional gain after primary TKA. Resurfacing might thus not be essential, even if it was performed in replacement of the first knee.

Level of evidence

IV; retrospective cohort study.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Genou, PTG, Resurfaçage rotulien, Rotule, Douleur antérieure du genou

Keywords : Knee, TKA, Patellar tracking, Patella, Anterior knee pain


Plan


 Ne pas utiliser, pour citation, la référence française de cet article, mais celle de l’article original paru dans Orthopaedics & Traumatology: Surgery & Research, en utilisant le DOI ci-dessus.


© 2024  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.