S'abonner

L’hôpital attaqué - 14/05/24

The hospital attacked

Doi : 10.1016/j.lpmfor.2024.04.003 
Julien Marx 1, Christophe Leroy 2, Jean-Marc Philippe 3, Benoît Vivien 4,
1 Conservatoire national des Arts et Métiers, équipe sécurité et défense - renseignement, criminologie, crises, cybermenaces (ESDR3C), Paris, France 
2 Assistance publique–Hôpitaux de Paris, Direction qualité partenariat patient - DPQAM, service de gestion des crises sanitaires - SSE, Paris, France 
3 Ministère de la santé et de la prévention, Direction générale de la Santé, Paris, France 
4 Hôpital universitaire Necker - Enfants malades, Assistance publique - Hôpitaux de Paris et université Paris Cité, société française de médecine de catastrophe, SAMU de Paris, service d’anesthésie-réanimation, Paris, France 

Benoît Vivien, Hôpital universitaire Necker-Enfants malades, Assistance publique–Hôpitaux de Paris et Université Paris Cité, SAMU de Paris, Paris, France.Hôpital universitaire Necker-Enfants malades, Assistance publique–Hôpitaux de Paris et Université Paris Cité, SAMU de ParisParisFrance
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Tuesday 14 May 2024

Points essentiels

L’hôpital, de par ses missions de santé auprès des populations, présente toutes les caractéristiques des cibles vulnérables : un rôle essentiel pour la nation, mais une accessibilité extrême pour tous types d’agressions et menaces, endogènes, exogènes, naturelles, technologiques, et bien sûr terroristes.

L’hôpital et les services de secours sont loin d’être épargnés par des attaques terroristes, mettant en jeu divers types d’armes le plus souvent conventionnelles, parfois avec des attaques secondaires ou l’utilisation d’ambulances comme vecteurs piégés.

Les attaques directes de l’hôpital faisant appel à des agents nucléaires, radiologiques (NR) et chimiques (C) sont bien plus rares, et l’hôpital n’est généralement que la victime secondaire, fortuite ou préméditée, d’un événement chimique extrahospitalier accidentel ou terroriste.

La menace la plus prégnante à ce jour est en pratique représentée par les cyberattaques, qui non seulement provoquent une désorganisation massive et durable du système hospitalier, mais peuvent être à l’origine d’une morbi-mortalité immédiate par la paralysie de systèmes de monitorage ou de suppléance vitale de patients de soins critiques.

La réponse à ces différents types de situations sanitaires exceptionnelles passe désormais par le dispositif ORSAN, cadre intégré de préparation et de montée en puissance des établissements et professionnels du système de santé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

The hospital, through its health missions to populations, presents all the characteristics of vulnerable targets: an essential role for the nation, but an extreme accessibility for all types of aggressions and threats, endogenous, exogenous, natural, technological, and of course terrorists.

The hospital and emergency services are far from being spared from terrorist attacks, involving various types of weapons, most often conventional, sometimes with secondary attacks or the use of ambulances as booby-trapped vectors.

Direct attacks on the hospital using Nuclear, Radiological agents (NR) and Chemical (C) agents are much rarer, and the hospital is generally only the secondary victim, fortuitous or premeditated, of an accidental or terrorist extra-hospital chemical event.

The most significant threat to date is in practice represented by cyber-attacks, which not only cause massive and lasting disorganization of the hospital system, but can be the cause of immediate morbidity and mortality through the paralysis of monitoring or life support systems for critical care patients.

The response to these different types of exceptional health situations now involves the ORSAN system, an integrated framework for preparing and ramping up health system establishments and professionals.

Glossaire

C : Chimique
GTD : Global Terrorism Database™
NR : nucléaire, radiologiques
NRCB : nucléaire, radiologique, biologique et chimique
ORSAN : Organisation de la réponse du système de santé
RGPD : règlement de la régulation générale de protection des données

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2024  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.


Tout le contenu de ce site: Copyright © 2024 Elsevier, ses concédants de licence et ses contributeurs. Tout les droits sont réservés, y compris ceux relatifs à l'exploration de textes et de données, a la formation en IA et aux technologies similaires. Pour tout contenu en libre accès, les conditions de licence Creative Commons s'appliquent.